La clé de Tinto Brass

Par Candaule le 10 août 2020 2
Dans Cinéma & Candaulisme

C’est l’histoire de Nino dans la Venise faciste des années 40. Nino est un homme déclinant et libertin. Il tient le journal de ses frustrations et de ses fantasmes avec le secret désir que sa trés belle épouse Teresa, le lise.

Laszlo, son futur gendre, est photographe. Nino obtient sa complicité en lui demandant de développer des photos de sa femme en tenue suggestive. Laszlo accepte mais fait en sorte que Lisa, sa fiancée, fasciste convaincue, les trouve.

Lisa adopte ensuite une attitude ambiguë car, après avoir vertement reproché son inconduite à sa mère, elle fait en sorte de la rapprocher de Laszlo afin qu’une liaison se concrétise.

Teresa se met alors à son tour à rédiger un journal qui répond à celui de son mari.

Pour vous procurer cette video :

2 commentaires

Comment le voir

Par Sorel le 3 septembre 2021

Bonjour,
J’aimerais voir ce film mais ne le trouve pas.
Quelqu’un a-t-il une piste ?

La clé de Tinto Brass

Par Spetstnaz le 7 avril 2021

Un film très intéressant et sensuel a souhait sorti dans les années 85-86.
Stefania Sandrelli, âgée de quarante ans et a l’apogée de sa carrière cinématographique en Italie y rayonne de beauté et de sensualité. Sa participation a ce film entrainera un mini scandale dans son pays. Néanmoins, la richesse de ce film réside dans le fait qu’il peut être interprété et compris de façons très différentes selon le public. Lorsque je suis allé le voir lors de sa sortie ( j’étais bien sur moins initie aux plaisirs du sexe) je pensais que, dans la mesure ou le professeur se rendait compte que vu son âge avance , il ne pouvait plus satisfaire pleinement sa jeune et jolie femme, il avait tente par le bais de photos suggestives et de scenarii (pour l’époque on est en 1940) de ranimer sa libido.
Puis, se rendant compte que cela n’était pas possible, il se servait de son gendre par procuration. Son gendre n’étant au début que l’objet de la manipulation de l’époux défaillant. Ensuite l’épouse trouvant le journal, un jeu se met en place ou le futur gendre n’est que le jouet du couple...je n’en dis pas plus, un conseil essayez de voir ce film, d’abord il interpelle, ensuite S. Sandrelli est sublime et sensuelle a souhait et l’histoire se deroule a Venise ou le spectateur jouit de décors hors norme sans compter les costumes et l’ambiance des annees 40. Un grand film !