1ère expérience BDSM, suite

Par les coquinous le 19 avril 2021 2
Dans Expériences de candaulistes

Pendue, Valentine était tripotée de partout. Celui de 71 ans, le plus vicieux de toute la soirée, s’amusait également avec la palette et malgré la faible clarté je voyais les fesses de Valentine teintées d’un rouge qui me laissait deviner la douleur qu’elle devait ressentir. Cette douleur lui plaisait malgré tout, je le comprenais par ses gémissements. De mon côté je n’étais pas insensible à cette situation et je me suis pris à me caresser doucement le sexe. Le plus jeune (Lol, 61 ans) l’arrêta de tourner et l’embrassa à pleine bouche, les autres firent de même chacun à leur tour tout en continuant de parcourir son corps. L’un d’eux (on ne se rappelle plus lequel) lui souleva les jambes et les écarta tandis qu’un autre la masturba. C’était magnifique à regarder, ces 4 hommes prenaient du bonheur avec le jouet qui était à leur merci et Valentine commençait à jouir d’être leur soumise, un rêve ! L’ainé se mit à genoux et entreprit un anulingus très sonore dû à la mouille de Valentine qui s’écoulait de sa chatte et glissait jusqu’à la bouche du gars. Tout ça dura un certain temps, jusqu’au moment où elle n’en put plus et demanda à ce qu’on la pose à terre et la détache. Elle était à peine les pieds au sol que le plus vieux lui mit le collier auquel il attacha la laisse et lui ordonna de marcher à 4 pattes. Elle obtempéra et il la fit marcher ainsi tout en lui demandant d’aboyer. J’étais partagé entre le ridicule de la situation et, malgré tout, l’excitation que j’éprouvais à la voir ainsi. A ce moment j’ai vraiment vu l’état de son cul, il était d’un rouge presque violet. J’étais estomaqué qu’elle ait aimé ça, je ne crois pas que j’aurais supporté telle douleur.
- "La petite chienne a été très obéissante, il va falloir la récompenser" dit l’homme.
- "Oui, mettons-la dans son panier et jouons avec elle" dit un autre en me regardant.
Je me suis levé, la queue à l’air, et les ai amené à la chambre.
Là je leur ai dit qu’ils devaient d’abord aller à la SDB se laver le sexe et que toutes pénétrations se feraient protégées, excepté les buccales.
Quand le premier est revenu tout propre, il s’est allongé à côté de Valentine et a commencé à la masturber tout en lui croquant les tétons. Je voyais bien qu’elle avait mal (dû aux pinces précédemment), mais elle ne me faisait aucun signe me demandant de le faire cesser. J’ai compris que le plaisir qu’elle ressentait était supérieur à la douleur et j’ai laissé faire. Tandis qu’un lui dévorait un téton, un autre giflait l’autre sein et les 2 restant offraient leur bite à sucer. J’ai hésité à me joindre à eux, j’en avais envie mais je ne l’ai pas fait car je voulais aussi me régaler du spectacle hors du commun (pour nous) qui se déroulait sous mes yeux.
Jamais je n’ai levé la main sur ma femme et jamais je ne le ferai, jamais je n’accepterai qu’un homme l’agresse, mais ici c’était à sa demande et elle y prenait un plaisir intense.
Au bout d’un moment elle s’est retrouvée sur celui de 64 ans, allongée mais les jambes repliées. Il l’avait à peine pénétrée que celui de 71 reprit sa palette pour recommencer à frapper le fessier. Du moins c’est ce que j’avais cru et je me suis approché pour lui dire que non. Mais ce n’est pas ce qu’il voulu faire, son idée, qu’il réalisa, était de sodomiser Valentine avec le manche du jouet. D’u doigt je lui ai fait signe d’attendre un instant et ai pris le flacon de lubrifiant que je lui ai donné.
Délicatement il en a versé quelques gouttes entre les fesses de Valentine, gouttes qu’il a ensuite fait pénétré dans l’anus avec son index. Quelques mouvements internes puis il a dégagé son doigt et l’a utilisé pour huiler le manche de la palette. Lentement il l’a introduite, mais Valentine n’a pas apprécié et m’a fait le signe convenu entre nous. J’ai demandé à l’homme de cesser tout en lui accordant le droit de remplacer ce manche par le sien. Et voilà que ma coquine devint sandwich fourré par devant et par derrière. Les 2 autres étaient toujours en position pour fellation, mais Valentine avait du mal à bien les sucer à cause des mouvements brusques donnés par le sodomiseur. L’un d’eux vint d’ailleurs se placer à côté d’elle et se branla jusqu’à lui éjaculer sur le dos, ensuite il étala son sperme sur toute la surface puis se leva et vint près de moi pour admirer la scène qui se déroulait.
A suivre, bientôt.
( désolé pour ceux qui trouvent que cela est léger pour du BDSM, mais pour nous ce fut une belle expérience)

2 commentaires

1ère expérience BDSM, suite

Par les coquinous le 21 avril 2021

Merci MDESAF33, tu as tout compris.
Yanis

1ère expérience BDSM, suite

Par mdesaf33 le 19 avril 2021

C’est léger et c’est très bien ainsi si vous y avez tous trouvé votre plaisir.
Il ne faut surtout jamais chercher une pseudo performance dans le bdsm.
C’est dangereux, et accessoirement le meilleur moyen d’en degouter la personne soumise.
C’est avec l’expérience et la connaissance des limites de chacun qu’on peut s’aventurer dans des jeux un peu plus "extremes", jamais en débutant, jamais pour se donner une contenance par rapport à des spectateurs ou à d’autres participants.
Enfin, une chose trop souvent oubliée, jamais d’alcool.
Même à très faible dose. Nous pratiquons personnellement la tolérance Zéro lors de séances à domicile