Année 93

Par Cplnat60 le 15 juillet 2021 2
Dans Expériences de candaulistes

Naturistes réguliers nous passions nos étés dans un centre. En cette année 93 c’était au pied du venteux. Mimi promenait son corps svelte entre la piscine et le bungalow ou elle offrait son corps au soleil et à la vue de tous. Elle était souvent draguée aussi bien par les hommes ou les femmes. Elle n’était pas insensible à ses dernières et je savais qu’elle avait eu plusieurs expériences à l’hôpital où nous travaillons.
Toute à la beauté de ses trente-cinq ans elle avait remarqué les regards insistants d’un voisin de 10 de moins à côté de nous.

C’était un sujet de plaisanterie entre nous. Troublé je me mis à créer des scénarios dans ma tête. Je lui demande si notre voisin lui plaît. Son sourire me donne la réponse ...

Le lendemain le soleil de Provence chauffe les corps et les esprits. Notre voisin se place à côté de nous au bord de la piscine et peut admirer les gouttes d’eau voulant entre les seins de Mimi lorsque qu’elle s’installe langoureusement sur le transat. Je sais que la conversation de la veille est dans son esprit. Michel puisque c’est son nom nous dévoile un peu sa vie et la durée de son séjour, son épouse devant le rejoindre dans quelques jours. Son regard glisse souvent sur les seins, les cuisses et le sexe lisse de mimi qui s’en aperçoit et prend plaisir à écarter légèrement les jambes. J’ai du mal à retenir mon excitation, devant ce jeu de séduction. Nous l’invitons à venir prendre l’apéro le soir.

Il est plus de midi nous rentrons ensemble dans nos bungalow. Michel a une vue sur notre séjour. Je demande à mimi ce qu’elle ressent et me répond "une excitation ".
Je prends une douche et en installant la table je vois le voisin attendre la sortie de la douche de mon épouse qui sort nue poser sa serviette sur le rebord de la terrasse. Elle lui sourit et rentre me rejoindre. Elle remarque tout de suite mon sexe dressé par l’érotisme qui s’installe …

Elle laisse volontairement la porte ouverte et de sa bouche experte engloutit mon sexe ses va et vient me procurent un plaisir immense surtout que Michel n’en peut pas une miette. Elle s’allonge ensuite sur le canapé laissant ma bouche et mes mains caresser tout son corps. Quand je plonge ma bouche entre ses jambes elle s’ouvre se caresse les seins et vérifie que Michel regarde bien ce qui augmente encore mon désir. N’en pouvant plus je la prends et j’admire son corps onduler sous mes coup de rein. Au moment de jouer elle tourne son regard vers le bungalow et aperçoit le sexe dressé de Michel qui l’observe à travers la porte demi fermée ...

L’après-midi se passe au bord de la piscine. Michel ne dit mot du spectacle mais son regard et son sexe en disent long sur son désir.au moment de l’apéritif, nous échangeons des banalités autour d’un verre de rosé mimi est vêtue d’un paréo et sert les pizzas. Quand elle passe à côté de moi je glisse parfois ma main le long de ses cuisses jusqu’au sexe que vois Michel.

L’alcool aidant, Michel dit qu’il a pris du plaisir à nous voir à midi. Dans la foulée je lui demande s’il aurait aimé prendre ma place ? Mimi sourit en amenant une autre bouteille. Je glisse ma main sous le paréo et lui dit tu aimerais que sa main soit à la place de la mienne ? Elle ne dit rien et je fais signe à notre voisin d’y aller. Mon excitation est au maximum. Pendant qu’il laisse sa main monter sur sa cuisses mimi se raidit un peu et commence à respirer plus fort.je défais le paréo et prend du recul.

Michel la caresse doucement, elle s’assoie sur la chaise laissa d’abord ses seins puis son sexe sous les doigts expert de son jeune avant. Elle le masturbe doucement et le prend à pleine bouche lui arrachant des râles de plaisir. Elle va sur le canapé et en écartant les jambes s’offre à sa langue puis à sa quête gonflée. Elle se lâche sous ses coups de boudoirs. Je n’en peux plus, la voir jouer dans les bras de celui qui était encore un inconnu il y a quelques jours est magique. Je n’imaginais la voir autant prendre du plaisir surtout quand elle me fixe dans les yeux au moment le plus intense. La soirée se termine.

Le lendemain j’évoque avec elle mon plaisir et le sien.
Elle me répond je pense que tu vas être encore plus excités.
Elle se dirige vers le bungalow de Michel qui sirotant son café l’entraîne à l’intérieur se déshabille, me fait un clin d’œil, le suce avec volupté, et avant de s’offrir à lui sur le canapé referme la porte...

2 commentaires

Année 93

Par Le Couple le 16 juillet 2021

tres bon début, belle narration, merci. Vivement la suite

Année 93

Par mick1969 le 15 juillet 2021

Le "venteux" ?
Celui qui vient d’être gravi deux fois sur la même étape ? 😉😉😉
Je connais ce centre, du coup, j’imagine la suite de vos aventures...... Tout en étant impatient de lire la suite.....