Covoiturage

Par les coquinous le 11 octobre 2021 6
Dans Expériences de candaulistes

En 2019 ce tenait à Bruxelles le traditionnel "salon de l’auto". Il avait été prévu qu’un ami (j’ai bien écrit "ami", rien de plus) à Yanis, avec lequel il partage l’amour des voitures, nous y accompagne, ainsi que son papa. Malheureusement, son couple battant de l’aile, il s’est désisté quelques jours avant le jour J. Néanmoins, le papa a tenu à s’y rendre avec nous malgré tout et c’est donc à 3 que nous y sommes allés.
Cet homme est fort charmant, d’une grande éducation et fort érudit, un vrai plaisir de converser avec lui.
C’était un salon de l’auto, pas un salon de l’érotisme, donc ma tenue était soft, sexy mais convenable. Minijupe pas trop courte, pull à col roulé (c’était l’hiver), cuissardes. Pas de quoi provoquer un scandale, juste élégante.

Durant le trajet "aller" ce ne fut que conversation mécanique entre Yanis et l’homme (64 ans, tout petit et grassouillet), ce fut assez monotone pour moi.
La visite du salon dura près de 3 heures, ce fut assez épuisant pour moi de marcher autant avec mes cuissardes à talons hauts et j’ai fini par demander une pause assise. Nous sommes donc allés boire un verre. Là, j’avais l’impression d’être seule, Yanis et l’homme avaient le nez plongé dans des catalogues qui leurs avaient été donnés. Par 2 fois j’ai essayé d’attirer l’attention de yanis, mais il me répondit brièvement et retournait dans ses lectures ! Alors j’ai décidé de me venger, mine de rien j’ai touché plusieurs fois la jambe de notre accompagnateur avec mon pied. Je crois que c’est à ces moments-là qu’il a réalisé que mes cuisses étaient plus attirantes que les photos de ses revues automobiles. J’ai, dés lors, vu que ses regards se portaient plus sur moi, mais de façon discrète.
Et moi, de me voir reluquée par un vieux, cela m’excite !
Notre verre terminé nous avons repris la visite des stands, mais j’ai eu envie de m’amuser un peu. Ainsi, de temps à autre, je m’appuyais de tout mon corps sur l’homme quand on s’arrêtait devant un véhicule, semblant m’intéresser, comme si je voulais mieux voir. Cela produisit-il un effet sur lui, je n’en sais rien. Mais sur moi... OUIIII ! Plus je me collais à lui et plus j’étais excitée, j’avais envie d’être prise, j’aurai même accepté que ce fusse directement dans un véhicule d’exposition.
3/4 d’heure plus tard Yanis a dit que nous nous en allions, OUF !
Nous sommes remontés en voiture et Yanis a démarré, quelques instants plus tard nous étions sur l’autoroute nous ramenant à Liège. Mais mon esprit était en connection avec ma chatte, les 2 voulaient du sexe ! Alors...

Doucement, centimètre par centimètre, j’ai fait remonter ma jupe très haut, dévoilant presque l’intégralité de mes jambes. Je voyais le regard interrogateur de mon homme, mais il ne me plaisait pas de lui dire quoi que ce soit.
Les cuisses dénudées, j’ai engagé la conversation avec Raoul (l’homme), lui parlant des belles voitures que nous avions vues. Il ne tarissait pas d’éloges sur un modèle allemand, sa qualité, ses performances, j’ai dû l’interrompre.
Moi : Perso, je préfère la belle lingerie, elle a plus de charme qu’une voiture et provoque autant de désir chez l’homme.
- A cet instant j’ai décelé un sourire sur les lèvres de Yanis, il avait compris où je voulais en venir.
Raoul : - Ce n’est pas la même chose, mais vous n’avez pas tort.
Moi : - Disons qu’une belle femme en lingerie se trouve à votre droite et qu’une superbe voiture se trouve à votre gauche, de quel côté irait votre regard ?
Raoul, un peu hésitant : - J’avoue qu’il irait vers la belle femme, surtout si elle me plait et que ses dessous sont sexy.
Là je n’ai pas hésité, j’ai relevé mon pull et lui ai demandé : "Comme ceci, qu’en pensez-vous ?".
Il a détaché sa ceinture de sécurité, s’est approché de mon siège, a regardé et m’a dit : "C’est magnifique".
Sa tête allait de droite à gauche, de mes seins au visage de Yanis sur lequel il scrutait certainement sa réaction.
Je portais un SG à balconnets en satin bleu ornementé de petites fleurs roses.
Moi : - Et le tissu a une grande importance, le satin est doux au toucher.
Raoul : - Ma femme ne porte jamais de lingerie en satin, c’est bien dommage car c’est vrai que ça parait très agréable.
Sa main gauche était posée sur le dossier de mon siège, je m’en suis emparée et l’ai amenée sur mon sein.
Moi : - Vous sentez comme c’est doux ? Caressez pour mieux vous en rendre compte.
Il caressa un peu, n’osant pas en faire trop. Mais quand il arrêta il n’enleva pas sa main, restant comme figé et semblant ne savoir que faire ou que dire.
Moi : - Ce qui est bien avec ce SG, c’est qu’il est aussi agréable sur la peau, l’intérieur est satiné aussi, allez sentir.
Avait-il compris ? Toujours est-il qu’il glissa sa main dans mon SG et qu’il s’occupa plus de mon sein, et surtout de mon téton, que du tissu.
Moi : - Mmmm, tu es un gros cochon comme Yanis et moi aimons, tu voudrais qu’on s’amuse ensemble toi et moi pendant que Yanis nous regarderait ?
Raoul, un peu déstabilisé : Euh... oui... mais où ?
Yanis : - Vous devez d’abord nous promettre de garder ça pour vous, de n’en parler à personne.
Raoul, qui continuait à jouer avec mon sein : - Bien sûr, je ne voudrais pas que ma femme le sache.
Yanis : - Alors on va aller chez nous, vous baiserez Valentine puis je vous ramènerai chez vous.
Raoul : - D’accord.
Moi : - Mettez-vous derrière moi et caressez-moi les seins jusqu’à ce qu’on arrive, je veux être très excitée.
Il s’exécuta, sortit mes seins de mon SG et me palpa tout le trajet.

A suivre

Valentine

6 commentaires

Covoiturage

Par Paul1705 le 12 octobre 2021

Bonjour
Toujours beaucoup d’intérêt pour les hommes mûrs.
Nous avons hâte de lire la suite
Bisous
Claudine et paul

Covoiturage

Par mdesaf33 le 12 octobre 2021

Covoiturage ou auto-stop, une source facile pour rencontres éphémères.

Inconnus l’un pour l’autre, et qui le resterons. Toutes les raisons pour faire tomber les barrières vite et sans vergogne.

Cet été encore je me suis fait prendre en Dordogne par un jeune autostoppeur qui est resté chez nous 2 jours.

Il avait à peine 20 ans, et moi 62 (oui je sais, je suis encore très bandante !! mais dans ma tête je ne peux pas oublier mon âge, et la différence d’âge)

Pourtant quel week-end !!!
Pas vraiment dominateur, à peine un peu sado sur les encouragement de mon mari,
mais quelle energie !!

J’ai repensé à cette blague

Baiser avec un vieux, quel ennui, mais baiser avec un jeune, quel boulot 😀

Juste le plaisir de faire une bonne blague, car certaines aiment beaucoup le sexe avec les seniors, etsemblent en être très satisfaite, n’est-ce pas COQUINOU 😀

Covoiturage

Par Plurielles54 le 11 octobre 2021

Toujours aussi excitantes vos rencontres !!!

Covoiturage

Par pathon le 11 octobre 2021

c est un truc à vous faire un infarctus une surprise pareille.vivement la suite en espérant que la belle soit comblée.

Covoiturage

Par Bastloiret le 11 octobre 2021

Le début de ton histoire est super tu as trouvé comment tamuser lors d’un salon de l’auto.
Je crois que le monsieur est content.

Covoiturage

Par jack1950 le 11 octobre 2021

Hum je vois que votre intérêt pour les hommes plus âgé reste bien réel.
Vivement la suite aussi alors.
Nicole