Le jeune amant

Par les coquinous le 27 mai 2021 9
Dans Expériences de candaulistes

Bien que Valentine soit exclusivement attirée par les hommes d’un âge certain, je lui avais demandé d’essayer avec un plus jeune.
Bon, c’est vrai que j’avais déjà une idée bien précise de l’amant, c’était un jeune gars de 18 ans 1/2 (Frédéric) que je connaissais de par mon travail bien qu’il ne sois pas un collègue.
J’ai dû parlementer toute une soirée pour qu’elle accepte, elle arguait qu’elle n’y trouverait pas la même excitation et avait peur d’être moins "naturelle", mais pour me faire plaisir elle a fini par dire oui.
J’avais déjà tâté le terrain avec Frédéric, je lui avais montré (avec une pseudo innocence) quelques photos de Valentine en vacances à Fréjus, certaines en jupes courtes, d’autres en maillot et une seins nus dans notre chambre d’hôtel. De là c’était engagé une conversation que j’ai discrètement orientée sur notre candaulisme (j’ai dû lui expliquer de quoi il s’agissait) sans lui révéler qu’elle ne se donne qu’à des séniors (à part moi bien sûr, Lol). C’était un garçon assez timide, n’osant que rarement aborder les filles et, selon ses dires, avec seulement 2 expériences sexuelles à l’époque. Lentement, avec des mots bien choisis, j’ai fini par lui proposer de venir passer une soirée chez nous et de, peut-être, flirter avec ma femme. J’avoue qu’à ce moment-là je n’avais pas dit "baiser ma femme".
Le jour J, Valentine s’était habillée de façon sexy mais sans trop d’exagération, portant une courte robe légère avec décolleté plongeant. Dessous ... RIEN ! C’est une robe qu’elle met souvent en été, le moindre souffle la soulève et nous y prenons plaisir.
Lorsque Frédéric est arrivé je l’ai fait s’asseoir aux côtés de Valentine et nous ai servi 3 vodka (un peu d’alcool pour le désinhiber).
Je voyais bien que Valentine ne savait comment être, cela la changeait de ses amants habituels, mais pour elle aussi l’alcool eut bon effet.
Conversation banale jusqu’au moment où (et la bouteille était presque vide) elle prit les choses en mains (faut dire que Frédéric restait plus que sage !). Elle venait de se lever pour déposer son verre sur la table basse et, lorsqu’elle se rassit, écarta volontairement un pan de sa robe pour dévoiler entièrement sa jambe droite, celle qui frôlait Frédéric. Je ne crois pas qu’à cet instant il pouvait voir le minou, moi bien. Ne le quittant pas des yeux je voyais bien qu’il lui matait la cuisse, il rougissait et n’osait bouger. J’ai compris qu’il y avait peu de chance qu’il s’enhardisse, alors, du regard, je l’ai fait comprendre à Val.
Notre complicité dans ce genre de situation a fonctionné, Val m’a compris immédiatement et s’est saisie d’une main de Frédéric pour la poser sur ladite cuisse dénudée. Il lui a fallu encore plusieurs secondes d’hésitation, mais Frédéric a fini par oser de petites caresses. Sa main allait et venait tout en parlant comme si de rien n’était. A un moment il osa remonter plus haut et je vis son visage se transformer lorsqu’il se rendit compte que Val était nue sous sa robe.
ENFIN ! J’étais satisfait et rassuré, la soirée s’annonçait bonne !
Val pencha la tête vers lui et lui marmonna au creux de l’oreille quelques mots que je n’ai pas entendu, mais suite à ça il l’embrassa. Je me suis levé et ai éteint toutes les lumières à l’exception de celles de la cuisine qui diffusait assez de clarté pour que je puisse observer le tout sans gêner Frédéric.
Mis à l’aise, il se pencha vers Val afin de mieux l’embrasser tandis qu’elle écarta les jambes au maximum pour qu’il puisse bien la doigter et que je ne loupe rien du spectacle qu’elle m’offrait.
Et pendant que leurs langues se mélangeaient et qu’il trifouillait son minou, Val déboutonna sa robe dans son entièreté.
Quand leurs lèvres se séparèrent il remarqua la presque nudité de Val et, grâce à son bras passé par-dessus les épaules de val, il s’empara d’un sein qu’il caressa et pétrit. Ma chérie, quant à elle, était partie à la découverte du contenu du pantalon de Frédéric et d’où j’étais je distinguais les petits mouvements me signalant une légère masturbation. Echauffée, elle ressortit sa main et entreprit de lui déboutonner son pantalon avant d’en sortir (non sans mal) une belle queue bien dressée. Une queue et un gland, les gourmandises de ma femme à l’assaut desquels elle se rua afin d’y goûter. En chemin (de sa place assise jusqu’à l’entrejambes de Frédéric) elle fit tomber sa robe par terre et se retrouva nue. Je me suis levé pour la ramasser et en ai profiter pour prendre la place libérée sur le canapé afin d’être aux premières loges pour le spectacle de cette fellation. Le nec plus ultra avec ma chérie c’est qu’une fellation n’est pas seulement visuelle, on l’entend également grâce à ses borborygmes de bonheur. Sa tête allait et venait sur le membre, laissant parfois ressortir le gland et s’insinuant dans le méat tout en lui caressant les testicules du bout des doigts.
Perso, j’ai difficile de résister longtemps lorsqu’elle me gratifie d’une telle séance.
Frédéric, les yeux fermés, avait les 2 mains qui lui caressaient les cheveux, le coquin n’avait certainement jamais été aussi bien sucé et devais voir plein de papillons de toutes les couleurs.
Ma chérie ne semblait pas vouloir s’arrêter et, fatalement, ce qui devait arriver arriva. Frédéric lui appuya sur la tête afin de la maintenir et, en gorge profonde, lui envoya toute sa sauce.
Une fois la semence bien avalée, Val continua de sucer car elle sait qu’il y a toujours un peu de rab qui va venir.
Ce n’est qu’une fois rassasiée qu’elle se releva et que je tendis quelques lingettes à Frédéric.
Mais rassurez-vous, la soirée n’était pas terminée.
A suivre prochainement,
Yanis
PS : Ce dimanche nous sommes invités en après-midi chez un notable de la région bien connu pour ses frasques sexuelles, je vous en parlerai bientôt (si tout se passe bien).

9 commentaires

Le jeune amant

Par mdesaf33 le 2 juin 2021

Cher ASSAS (C’est amusant j’ai fait mes études à Assas :-)
Effectivement les amateurs de Ds forment un sous groupe assez discret, l’incompréhension que suscitent nos pratiques n’étant pas la moindre des raisons.
Il est vrai aussi que ces groupes sont assez fermés aux libertins vanille. La raison en est, à mon avis, qu’il est plus difficile et risqué de partager nos jeux avec eux.
Je m’explique. En libertinage classique, l’échange de partenaires est plaisant et facile, tout le monde sait copuler.

Alors que mettre son soumis ou sa soumise à disposition d’un dominant peu ou pas connu, peut avoir des conséquences.
S’ajoute à cela le fait que, même entre amateurs de bdsm, les limites physiques et morales peuvent être très différentes.

Donc oui, un milieu un peu à part.
Néanmoins admettez que les couples candaulistes actifs sont eux aussi une exception, et pourtant quelle convivialité sympathique sur ce site.

Alors oui, Bénédicte et moi regrettons un peu qu’un site français ou francophone similaire n’existe pas (à notre connaissance)

Les indices qui nuisent à la confidentialité ? Je ne crains pas trop cet aspect des choses.
Pseudo, changement des noms de lieu, des dates, etc suffiraient bien,
et comme de surcroît le milieu est effectivement discret ...

Le jeune amant

Par Assas le 1er juin 2021

Pour MDESAF33
Je comprends tout à fait votre réponse. En effet, raconter des épisodes D/S dans une relation candauliste a tout à fait sa place ici mais raconter en détail des pratiques D/S est hors sujet, surout "extrêmes". Toutes mes excuses d’avoir évoqué cette possibilité.
Autant le candaulisme est toléré et accepté dans notre société en particulier dans les clubs, autant les relations D/S (extrêmes ou non) font peur à beaucoup de personnes qui y voient violence, etc ... alors que cela est tout autre mais ce sont les images et les articles qui circulent et laissent à penser.
Je ne connais pas de site de bon niveau. Les canadiens francophones et surtout les belges sont plus ouverts (sans jeu de mots) sur ce sujet. Peut être faut il chercher vers ces pays ...
Mais de toute façon et d’expérience, les pratiquants D/S racontent peu même entre eux.
Lors de soirées privées, les participants font en général partie d’un groupe fermé pour des raisons de confidentialité et y participer ne peut se faire que sur parrainage. Et donc pas question de raconter surtout que certains indices pourraient un jour nuire à la confidentialité.

Le jeune amant

Par mdesaf33 le 1er juin 2021

Pour ASSAS.
Figurez-vous que nous y avons souvent pensé.
Je regrette d’avoir employé ce terme d’extrême, qui peut laisser penser que nous souhaitons nous vanter.
Mais ce site est dédié au candaulisme, pas au bdsm ou à la Ds.

Bien sûr, il arrive que la relation épouse amant tourne au bdsm.
Tout comme il arrive que Madame accepte avec l’amant ce qu’elle refuse au mari, la sodomie est l’exemple type.

A notre sens on peut l’évoquer sur ce site, mais il n’est pas opportun de décrire certaines pratiques effectivement extrêmes qui vont choquer une part non négligeable des lecteurs.

Voilà. Nous ne souhaitons pas en dire plus.

Simplement nous regrettons de ne pas connaître un site similaire à celui ci, qui se consacrerait aux confidences de couples sado et maso, où nous pourrions nous raconter dans un cadre approprié.

Si vous en connaissez, mais pas pour des ramassis de photos glauques. Comme ici, pour des échanges de bonne tenue.

Le jeune amant

Par Assas le 29 mai 2021

@MDESAF33 Bonjour, pourquoi ne pas nous faire partager la domination de votre femme et sa soumission à l’un de vos amis pendant plus de 8ans à un niveau assez extrême pour reprendre vos mots.
Ayant été soumis à une femme Dominante puis à un couple Dominant tous les 2 qui m’utilisait pour leurs plaisirs, j’apprécie de lire le récit d’une relation dont Monsieur est le dominant et Mme la soumise.
Bon week end
Assas

Le jeune amant

Par mdesaf33 le 29 mai 2021

Pour avoir vu ma femme avec de jeunes hommes, je confirme qu’en ces occasions elle a pris beaucoup de plaisir.

Désormais, la soixantaine tout juste dépassée on pourrait penser qu’il est flatteur pour elle de susciter fougue et belles erections,
mais elle a toujours eprouvé ce même plaisir dans les années passées dans la fleur de sa beauté

Elle me l’expliquait par son naturel soumis.
Je la domine depuis près de 45 ans, et elle a été soumise aussi à un ami pendant 8 ans, à un niveau assez extrême d’ailleurs.

Et donc avec de jeunes hommes, elle prenait en main la relation, les pratiques, et c’était pour elle une respiration dans sa vie passive de soumise . Quoique passive ne soit pas le mot qui convienne pour la sexualité de Bénédicte.

Donc si je peux me permettre un conseil aux épouses, qui sont un peu en retrait, passives (sans connotation négative) dans les pratiques sexuelles,
Essayez les jeunes amants.
C’est l’occasion pour vous de diriger la relation à votre guise, et de vous découvrir vous-même.
Beaucoup d’épouse candaulistes le font pour plaire à leurs maris, au moins au début, c’est une erreur.
Vous aussi, jouez selon vos goûts avec un jeune amant

Jean Charles

Le jeune amant

Par FDymond le 29 mai 2021

Merci Yanis
Quelle pipe et excellente éducation sexuelle pour le petit Frédéric ... hâte de connaître la suite dans la chambre où il a dû prendre sa deuxième lesson.
Pas de feuille de rose à la première lesson ;-) quand au handjob plutôt réservé au mari cela sera pour plus tard.
Pensez-vous le revoir même si ce n’est pas la tasse de thé de votre femme ?
Ah les femmes d’expérience, elle a du le remettre en forme en moins de deux.
Quelle coquine chez Valentine effectivement voir belle salope si ce n’est plus car avec le DSK ce dimanche elle enchaîne avec et grâce à vous sur un autre registre, à suivre ...

Le jeune amant

Par candopaq le 28 mai 2021

J’ai hâte de suivre vos aventures avec ce jeune homme et celles à venir avec ce notable… avec lui, vous allez bien vous amuser. Au plaisir de vous lire.

Le jeune amant

Par couple_2286 le 27 mai 2021

Quelle Coquine cette Valentine...Vous êtes un Homme HEUREUX....
Bravo à vous 2

Le jeune amant

Par Bastloiret le 27 mai 2021

Belle histoire avec un jeune de 18 ans elle a dû voir le changement et le jeune homme a dû être ravi.