Le jeune amant, suite et fin

Par les coquinous le 31 mai 2021 3
Dans Expériences de candaulistes

Après s’être bien essuyé son membre, Frédéric le replaça dans son slip et referma son pantalon. Peut-être a-t-il cru que tout allait s’arrêter là, c’est mal connaître ma tigresse !
Je nous servis une boisson et me rassis face à eux. Ma chérie, totalement nue, lui caressait l’entrejambes pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas rassasiée, mais le jeunot restait quasiment de marbre. Alors elle prit les choses en mains, se leva et s’assit sur ses genoux. Dans le même temps elle lui roula une pelle, longue, gourmande, sensuelle, de quoi attiser à nouveau la libido de son amant. Et ça ne tarda pas, de son côté il partit en reconnaissance entre les cuisses et, facilement, enfonça 2 doigts dans la case trésor. Elle en voulait et écarta les jambes, je prenais un merveilleux plaisir à la regarder se faire masturber. Ses tétons étaient super tendus, on aurait pu y suspendre un cintre ! Elle me regarda et me dit : "J’emmène Frédéric dans notre chambre, viens avec nous". Et comment que j’allais les suivre, je ne voulais rien rater !
Une fois dans la chambre j’ai voulu fermer les tentures et Val m’en a dissuadé. Ce n’est pas la première fois qu’elle tient à ce qu’elles restent ouvertes, nous avons un vis à vis ( la cinquantaine ) qui l’a déjà draguée et qu’on sait qu’il regarde souvent, mais les manières de cet homme ne lui plaisent pas et elle fait sa salope (excusez du terme) à régulièrement l’exciter par des exhibitions "involontaires".
Elle s’est assise sur le lit et a attendu que Frédéric soit nu avant de lui demander de se masturber face à elle. Malgré ce qui s’était passé au salon, il était encore gêné et il a fallu qu’elle lui caresse les testicules pour qu’il bande à nouveau. Elle l’a laissé faire quelques instants puis, à nouveau, a pris la queue en bouche juste après m’avoir demandé de préparé un préservatif. Quelques instants plus tard elle abandonna son jouet (qui avait repris belle vigueur) et s’allongea sur le lit en entraînant Frédéric. Le temps de compter jusque 2 et il la pénétra !
Les coups de reins de Frédéric étaient sauvages, Val avait noué ses jambes autour de sa taille. Elle a eu peur (m’a-t-elle dit par après) qu’il ne vienne trop vite, alors elle a calmé le jeu en le forçant à ralentir tout en lui marmonnant des choses au creux de l’oreille. Par 2 fois elle a dû lui demander et le guider dans d’autres positions, il avait vraiment peu d’expérience dans la vraie sexualité. J’ai appris également par la suite qu’elle lui avait demandé de ne pas éjaculer tant qu’elle ne lui en donnerait pas la permission.
Si je ne les quittais presque pas des yeux, mon regard est allé plusieurs fois en direction de la fenêtre du voisin où j’ai distingué son ombre. Ayant vu Frédéric entrer chez nous il avait dû comprendre quelle en était la raison.
J’étais d’ailleurs occupé à zieuter chez le voisin quand Val m’a demandé un préservatif neuf. Je l’ai déballé et Frédéric à jeté l’autre par terre.
Ma coquine s’est mise à quatre pattes et à offert son petit cul, mais Frédéric n’arrivait pas à pénétrer l’antre du diable. J’ai dû les rejoindre et l’aider ! Tout du long de la sodomie il a gardé les yeux fermés, gêne ou concentration ? Ma chérie n’a pas tenu plus de cinq minutes avant de lui crier qu’elle était prête. Comme convenu avec lui, il se retira et lui arrosa le dos de son sperme que je dû aller récolter avec ma langue et ma bouche avant de la rejoindre et l’embrasser (on joue parfois à ça, les amants sont souvent étonnés).
J’ai indiqué la salle d’eau à Frédéric et me suis allongé aux côtés de ma femme pour continuer à l’embrasser.
Quand Frédéric réapparut je lui ai dit que je ne le raccompagnais pas, qu’il connaissait le chemin pour s’en aller. Il nous a dit aurevoir et s’en est allé.
Val, bien que ne regrettant pas la soirée, m’a demandé de la baiser bien fort, car : "Ce ne fut pas comme avec les vieux, il m’a manqué un petit je ne sais quoi".
Je pense qu’elle n’arrive pas à sortir de ses premières expériences qui furent avec des séniors, ce n’est pas grave et nous ne réitérerons pas.
Yanis

3 commentaires

Le jeune amant, suite et fin

Par candopaq le 1er juin 2021

Vous avez raison. Consacrez-vous aux séniors, beaucoup n’ont pas l’occasion de baiser des jeunes femmes. Merci pour eux. Bises.

Le jeune amant, suite et fin

Par FDymond le 31 mai 2021

Il n’a pas dû revenir de sa soirée le Frédéric... cour de sodomie sur la femme d’un autre en prime. Quelle cochonne la Valentine.

Le jeune amant, suite et fin

Par Bastloiret le 31 mai 2021

Bravo pour la fin de l’histoire et bravo à valentine pour les émotions quelle donne.
Merci à tous les deux