Son premier et ses trios sans moi

Par FDorenavant le 20 juillet 2021
Dans Expériences de candaulistes

Je me souviens du premier soir, un jeudi où Sandrine se rendant chez son amant en me laissant à la maison a connu son premier trio sans moi, en dehors de notre couple, sans mon consentement.
J’étais rentré plus tôt pour la voir en tenue, un ensemble qu’elle portait pour la première fois.
Cela ne faisait pas très longtemps qu’elle le voyait seul avec mon consentement, mais j’étais déjà au courant de leur adultère avant notre premier trio. Comme pour l’adultère elle a joui du parfum d’interdit, de se soumettre à tant de désirs masculins. Comme la première fois où il m’a demandé de voir ma femme seul chez lui, Il m’avait soumis l’idée de faire un trio avec Tony et il m’avait demandé aussi sachant que je ne l’appréciais pas.
Après ce qui était pour moi du libertinage avec Philippe, nous rentrons dans mes fantasmes candauliste même si je ne connaissais pas le mot à l’époque. Face a la difficulté de trouver un accomplice facilement, J’ai dit oui à condition que je ne sois pas là, qu’il porte une capote et qu’il ne la voit pas seul. J’aurais tout faux par la suite mais des shoots d’excitations incroyable.
Bien que rentrée tard, elle était rayonnante le lendemain mais pas plus pressée que cela de me raconter la surprise. Je connu de sa bouche le trio bien plus tard et sans les détails que Philippe lui se délectait de me raconter, prenant un malin plaisir à enjoliver au passage comme le fait que son pote est enlevé son préservatif dès la deuxième acte. C’était son jardin secret et je n’ai fait aucun trio avec eux par la suite. Elle était revenu sans string garder par Tony en trophée qu’elle devait venir récupérer chez lui à l’occasion avec Philippe. Il l’avait encouragé à ne pas me raconter trop vite pour garder le climat et la tension sexuelle tout en sachant que je le prendrai bien. Philippe m’avait donnée les détails d’un début timide, de longs préliminaires bien qu’elle n’embrassa pas l’intrus. La tenue qu’elle portait, un ensemble que je lui avait offert avec serre taille assorti et bas woolford sous une robe transparente ne laissait aucun doute … mais elle venait pour lui et pas pour cet intrus même charment et lorsqu’elle compris qu’il n’était pas là par hasard elle fit mine de partir… pour finalement bien tripoter sur le pas de la porte devoir rester sans autres options et pour se laisser baiser. Sur instruction de Philippe, Tony finit par la sodomiser gaiement et elle joui en double puis remercia ses amants dignement. Elle avala le sperme de Tony alors qu’elle ne l’embrassa toujours pas de la soirée évitant sa bouche (dixit philippe) puis ce fut au tour de Philippe qu’elle embrassait à contrario avidement en l’accueillant bien profondément en elle comme à son habitude.

Soyez le premier à commenter cette contribution