Surprise... par deux fois.

Par les coquinous le 29 novembre 2021 3
Dans Expériences de candaulistes

J’ai hésité longtemps avant de vous écrire ce récit car si certain.e.s ici sont de vrais candaulistes, nous avons, Yanis et moi, constaté que l’inceste vous parle moins.
C’était lors d’un soir d’été que la première partie de mon récit a eu lieu.

Nous étions partis pour une petite virée "exhib camionneurs" sur l’autoroute avec finalité sur parking à Waremme (Liège). Je portais une toute petite jupe m’arrivant ras les fesses, pas de culotte ni string, pas de SG et juste un t-shirt aussitôt enlevé dés que nous prîmes l’autoroute. Il était aux alentours de 22h30 et à chaque fois que nous doublions un poids lourd Yanis ralentissait à sa hauteur durant quelques secondes pour qu’il "profite".
Après près de 3/4 h d’exhib’, nous nous sommes arrêtés au bout d’ un immense parking connu pour ses nuits coquines. Il y avait déjà 2 voitures stationnées, chacune avec une personne assise dedans. Yanis et moi sommes sortis de la nôtre, il s’est appuyé contre sa portière et je l’ai rejoint. Seulement vêtue de ma jupette, je me suis collée à lui et nous nous sommes embrassés lascivement. Ses mains me pelotaient les fesses, moi je lui caressais le sexe pardessus son pantalon. Tous deux étions aux aguets du moindre bruit et vite un se fit entendre. C’était le bruit d’une portière que on referme avec beaucoup de délicatesse, de précaution. Directement, et même si il ne cachait pas grand-chose, Yanis souleva le peu de tissu m’habillant pour offrir mon cul aux yeux indiscrets. J’entendais le pas d’une personne se rapprochant de nous, de plus en plus près. Alors j’ai décollé mes lèvres de celles de Yanis et lui ai dit : "J’espère que nous ne serons pas seuls ce soir". Je tenais à ce que cette personne comprenne qu’il pouvait nous rejoindre pour s’amuser avec moi.
Cela ne tarda pas, vite cet homme commença à me caresser tandis que Yanis lui cédait la peau de mon fessier.
Un second bruit se fit alors, c’était la personne de l’autre voiture qui arrivait.
Et là, Yanis me dit à l’oreille : "Oups ! Merde !".
J’ai tourné la tête sur la gauche et ai vu qu’il s’agissait de mon oncle J.
J’étais là, quasi nue, appuyée contre Yanis et me faisant tripoter les fesses par un inconnu sous les yeux de mon oncle !
La situation était malaisante, que dire et que faire ?
Mon oncle nous a dit bonjour comme si nous ne nous connaissions pas et a poussé gentiment Yanis afin de prendre sa place.
J’étais maintenant collée contre lui et avec un inconnu qui devenait de plus en plus entreprenant en introduisant un doigt dans ma chatte.
Mon oncle : - "Ici, ce soir, tu ne me connais pas", "nous sommes ici pour la même chose et ça restera entre nous 3".
Yanis, par après, m’a dit qu’il avait entendu ce que mon oncle m’avait dit et que vu que j’avais l’air d’accepter il a laissé faire.
Effectivement, mon oncle a agi comme si nous étions étrangers l’un pour l’autre, sans aucune gène il m’a embrassée et a fait connaissance avec mes seins (mais il les avait déjà touché une fois lors d’un souper de famille en prétextant ne pas l’avoir fait exprès !). Sans m’en rendre compte je me suis retrouvée à genoux et le suçais, c’est à ce moment que une pensée m’a traversé l’esprit : "Les hommes de ma famille ont vraiment tous des sexes énormes".
L’inconnu était venu se placer à côté de mon oncle et, à tour de rôle, j’en suçais un pendant que je branlais l’autre.
L’inconnu n’a pas tenu longtemps et, retirant sa queue de ma bouche, a éjaculé son sperme sur mon visage et mes cheveux.
Aussitôt vidé, aussitôt parti.
Mon oncle s’est alors adressé à Yanis et lui a demandé d’ouvrir la voiture car il souhaitait me prendre sur le siège arrière.
Tandis que mon oncle et moi prenions place à l’arrière, Yanis s’est assis devant et nous a tendu des préservatifs (manquerait plus que j’aie été mise enceinte par mon oncle !).
Je ne sais pas si il est toujours aussi vigoureux ou si ma tante ne le satisfait pas, mais il m’a baisée et sodomisée avec une énergie à laquelle je ne m’attendais pas.
(J’ai su tout par la suite, vous comprendrez dans la deuxième partie de ce récit)
Et alors qu’il avait joui et s’était retiré de moi, il a demandé à Yanis si il pouvait nous laisser seuls quelques minutes. N’ayant pas de crainte, Yanis est sorti de la voiture et est allé fumer plus loin.
Durant ces instants mon oncle m’a embrassée de nombreuses fois tout en me masturbant et me parlant.
Il m’a assurée de son silence, mais m’a suppliée d’accepter une seconde relation avec lui... mais sans Yanis.
Je ne savais que répondre, je ne savais pas si j’en avais envie. Alors je lui ai dit qu’il fallait que j’en parle avec Yanis quand nous serions rentrés chez nous. Il a été content que je ne referme pas la porte à sa demande et a sollicité que je le suce encore un peu en attendant le retour de Yanis.
A suivre,
Valentine

3 commentaires

Surprise... par deux fois.

Par clahire le 14 décembre 2021

Autant je n’apprécie pas du tout l’inceste enfant/parent, autant avec un oncle (par alliance) c’est très différent.
Là, la situation est très excitante et j’espère que Les coquinous nous régaleront bientôt avec la suite...

Surprise... par deux fois.

Par Tomasini42 le 8 décembre 2021

Contexte malsain et le tonton pas très net pkoi vouloir évincer le mari ?? C’est très malsain.

Surprise... par deux fois.

Par Dvd83 le 7 décembre 2021

Tres sympa et sûrement une situation très excitante. Pour moi elle l’a été à sa lecture lol