Un dimanche ... spécial, suite

Par les coquinous le 7 juin 2021 1
Dans Expériences de candaulistes

Edouard ayant donné le feu vert, l’un des participants s’écria : "A poil les filles, on veut vous voir brouter vos minous". Val et Cynthia s’approchèrent l’une de l’autre et chacune termina d’enlever le peu de tissu recouvrant encore le corps de l’autre. Elles étaient magnifiques, presque jumelles si ce n’était que ma femme avait des seins légèrement plus gros. Nues, elles se collèrent l’une l’autre et échangèrent de gourmands baisers tout en laissant parfois leurs langues hors bouche, certainement pour nous exciter encore plus. Comme Edouard et les autres se sont alors mis nus, j’ai fait de même. Le temps qu’on se désape elles s’étaient allongées à même le tapis et se cunnilinguaient (pas français, je sais) bruyamment. Pas un bruit de notre part, nous écoutions les lapements des 2 coquines, certains se masturbaient, moi pas.
- "Séparez-vous maintenant, et allongez-vous côte à côte" ordonna Edouard.
Elles obéirent et Edouard se saisit d’une grosse bougie dont il versa un peu de la cire liquide sur le ventre de Cynthia. Mû par un désir subit, je me suis approché de lui et lui ai murmuré d’en verser sur les tétons de ma femme (il y a longtemps que nous n’avions plus fait ça et je sais qu’elle aime). Délicatement, goutte à goutte, la cire se déposa et finit par enrober les pointes dressées. Elle avait la bouche ouverte et sa langue léchait ses lèvres, sa main droite entre les cuisses elle se caressait la chatte, la petite brûlure provoquée par la cire la mettait hors d’elle comme à chaque fois.
J’adore voir ma femme en transe sexuelle, soumise à la douleur et en demande de plaisirs.
- "Je veux être baisée maintenant !" s’écria-t-elle.
- "Moi aussi" dit Cynthia, "je veux une grosse bite, viiiite !".
- "Ok les putes, allons tous dans la salle de bain" dit Edouard.
J’ai été un peu étonné, croyant naïvement qu’il voulait les voir se laver.
Mais non, dans la salle de bain (immense) se trouvait également un jacuzzi vide dans lequel il les invita à se mettre à genoux.
Il me regarda et m’avertit, en me demandant mon approbation, qu’ils allaient pisser sur elles et que je pouvais faire de même.
L’uro ne fait pas partie des jeux que nous réalisons souvent avec nos partenaires, mais ça arrive parfois. En général Val n’avale pas même si cela s’est produit 2 ou 3 fois. Mais dimanche elle était tellement excitée que je l’ai vue se régaler du jet de chacun des hommes.
Moi, même si de voir ça m’a bien plu, je ne l’ai pas fait, je n’y arrive pas.
La séance uro terminée, Edouard les a invitées à se rincer sous la douche avant que tous les 4 s’emparent de serviettes et les essuient.
Ensuite nous sommes allés dans 2 chambres, Edouard et Julien avec ma femme, moi et les 2 autres gars avec Cynthia.
Je sais, en tant que candauliste il aurait été normal que j’accompagne Val, mais Cynthia me faisait tellement envie que je n’ai pu résister à la suivre.
A SUIVRE,
Yanis

1 commentaire

Un dimanche ... spécial, suite

Par candau30000 le 8 juin 2021

Vite la suite ,j’aimerai tant que ma femme se lâche comme la vôtre ,vous devez être terriblement excité