Un mariage qui..., suite.

Par les coquinous le 25 novembre 2021 1
Dans Expériences de candaulistes

- "C’est pour moi que vous l’avez retiré ?".
- "Pour qui d’autre ? Vous êtes mon petit copain de la soirée, avec mon mari bien sûr".
- "C’est gentil de votre part à tous les 2", dit-il alors.
Il poursuivit :
- "Vous avez ôté votre petite culotte également ?".
- "A vous de le découvrir" répondis-je en souriant.
Il a penché la tête pour observer Yanis qui lui a souri également, puis sa main est allée rendre visite à ma chatte qui n’attendait que ça.
Appuyée contre le dossier de ma chaise, et les jambes grandes ouvertes, c’est les yeux fermés que je me laissais masturber par l’homme.
Je ne sais pas l’expression de mon visage à ce moment-là, mais Yanis m’a donné un petit coup de coude et m’a murmuré qu’une dame me regardait intensément.
Je me suis redressée et ai suggéré à mon partenaire que nous sortions à nouveau pour fumer.
Une fois dehors je lui ai dit que je n’avais pas envie de fumer, que c’était juste un prétexte, mais que par contre il me plairait que nous allions dans ma voiture. Il a accepté.
Le parking était immense, une fois installés tous les 2 j’ai démarré et suis allée me stationner tout au bout, près des arbres. Là j’étais certaine que nous serions tranquilles, hors des regards.
Nous sommes passés à l’arrière et tout à commencé par de longs baisers gourmands accompagnés de caresses.
J’ai jeté un oeil à gauche puis à droite, personne.
Alors j’ai retiré ma robe et me suis trouvée nue et offerte, en attente du plaisir que mon amant allait me donner.
De son côté il enleva (péniblement) son pantalon et son slip, laissant apparaître un sexe bien dressé.
Je me suis penchée et lui ai présenté mes hommages buccaux, lui a étendu un bras qui est venu me titiller l’anus.
Son autre main me caressait les seins, le moment était exquis et de plus en plus j’avais envie d’être baisée.
Abandonnant son sexe, je lui ai proposé de me prendre en levrette, position la plus aisée en voiture.
Quelques contorsions, puis une fois derrière moi il n’a eu aucune difficulté à s’introduire en moi.
Nous étions en plein jeu lorsque 2 petits coups furent frappés sur la vitre ! Ce trouvaient là 2 jeunes gars d’une vingtaine d’année qui me demandèrent d’abaisser la vitre.
Le vieux était toujours en moi, mais avait cessé ses mouvements.
Que faire ? J’ai eu peur que les 2 garçons ne fassent du tapage et rameute plein de gens, j’ai donc obtempéré et ai descendu la vitre.
- "On vous a vue tout à l’heure derrière un arbre avec monsieur, quand on s’est aperçu que vous sortiez à nouveau tous les 2 on vous a suivi".
- "Oui et ?" ai-je dit.
- "Ben maintenant vous allez nous sucer tous les 2".
Je ne suis pas attirée par des jeunes de mon âge, mais ici il m’était difficile de refuser, alors j’ai accepté.
Le vieux s’est retiré et j’ai sorti la tête de la voiture, mais alors que j’allais sucer le premier il a exigé que mon amant du soir continue à me baiser dans le même temps.
Le papy dû se branler un peu pour retrouver sa vigueur avant de me pénétrer à nouveau, mais il y arriva.
Le premier jeune fut assez rapide pour éjaculer dans ma bouche et il s’étonna de me voir avaler sa semence. Le deuxième prit sa place et manqua de m’étouffer en enfonçant son énorme queue tout au fond de ma gorge ! Ce gars n’a rien à envier à Rocco, j’aurais peur d’être sodomisée par lui !
J’avais fait abstraction de l’âge, je le suçais avidement tout en jouissant grâce à mon amant qui me baisait vaillamment.
Amant qui m’envoya sa semence avant que le jeune ne m’offre la sienne. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que il n’avait pas de préservatif !! C’était malheureusement trop tard.
Le second jeune voyeur m’inonda la bouche à son tour et me regarda avaler son jus.
Il remit "Popol" en place et se réajusta. Avant de partir, l’un des jeunes me dit textuellement : "T’es vraiment une pute, si t’avais refusé on serait allé trouver ton mari".
Les cons, si ils savaient.
Mon amant et moi nous sommes rhabillés et avons réintégré la salle.
Presque tout le reste de la soirée mon amant m’a tripotée sous la table, je l’ai laissé faire mais y prenais moins de plaisir.
Sur le chemin du retour j’ai tout raconté à Yanis, depuis lors nous avons décidé que si une telle situation se représentait il suivrait à distance.
Bisous à tous,
Valentine

1 commentaire

Un mariage qui..., suite.

Par Loulou6329. le 26 novembre 2021

L oublie du préservatif dans ces situations c est fréquent et tellement excitant