Valentine à la campagne

Par les coquinous le 10 juin 2021 6
Dans Expériences de candaulistes

J’ai laissé mon chéri poster la suite de notre aventure de dimanche dernier, mais je tiens également à publier aujourd’hui.
Après les "Martine à la mer, Martine à l’école, ...", je vais vous écrire quelques aventures avec les titres : "Valentine ...". Toutes sont véridiques, même si j’ai dû pallier à des souvenirs oubliés en ce qui concerne les paroles.
Valentine à la campagne :
(plus exactement Valentine et Yanis à la campagne)
C’était par un mois de juin (je ne me souviens plus de la date) ensoleillé, Yanis et moi avions décidé de nous rendre dans les bois à Spa non loin de chez nous. Etant jeune j’y allais souvent avec mes parents, il y a là de nombreuses promenades à y faire ainsi que de petits ruisseaux rafraîchissants lorsqu’il fait chaud. Pour s’y rendre, de chez nous, cela prend +- 45 minutes.
Yanis en short et t-shirt, moi avec une légère jolie robe d’été à fleurs, sommes partis aux alentours de 13h00. Stationnés non loin d’un petit aérodrome, nous avons emprunté un chemin pédestre bien à l’ombre pour nous protéger d’un soleil cuisant. Etonnamment il n’y avait pas grand monde, pour ainsi dire personne.
Nous sommes entrés dans la forêt en longeant un ruisseau dans lequel nous avons pu y tremper nos pieds, Yanis en profitant pour s’amuser comme un gamin en m’aspergeant avec l’eau froide. J’étais frigorifiée, ma robe me collait au corps et mes cheveux dégoulinaient, j’étais de mauvaise humeur.
Sortant du bois, nous avons rejoint une petite clairière où se trouve un mirador (pour les chasseurs ? Les gardes-forestiers ?) dont nous avons grimpé l’échelle. Une fois là-haut j’ai retiré ma robe et l’ai mise au soleil afin qu’elle sèche, ce qui fait que j’étais complètement nue mais hors de vue des promeneurs éventuels.
Yanis a commencé à être tendre, très tendre, me disant des mots doux et me donnant des petites caresses sensuelles, il avait envie de se faire pardonner !
Ses baisers finirent par me chauffer et, plongeant ma main dans son short, je me suis emparée de son sexe que j’ai masturbé. Très vite nous avons eu envie l’un de l’autre, mais le sol était recouvert de feuilles décomposées et n’incitait pas à s’allonger. Qu’importe, tous les 2 avions envie de faire l’amour, alors c’est debout, moi appuyée sur le bord du mirador et Yanis dans mon dos que nous nous sommes accouplés. J’avais la moitié de mon corps qui dépassait, mais il n’y avait personne dans le coin. Yanis n’a pas traîné et allait et venait en moi tout en me palpant les seins et jouant avec mes tétons. C’était divin, mon homme qui est mon meilleur amant et le vent qui caressait également mon corps. J’ai eu mon premier orgasme de l’après-midi et, lorsque je me suis calmée j’ai ouvert les yeux, et là ... !!!, un gars avec son petit chien était à l’arrêt et nous regardait.
Oups, Yanis aurait pu me prévenir ! Mais au lieu de ça il me dit tout bas : "T’as vu, le monsieur est là depuis plusieurs minutes et semble satisfait de mater tes seins qui rebondissaient à chacun de mes coups".
Le type, pas gêné du tout malgré que je le regardais, restait les yeux levés dans ma direction. Yanis (il ne changera jamais) l’interpella et lui demanda si avait apprécié le spectacle. L’homme lui demanda de répéter puis répondit que : "Oui, beaucoup".
Yanis me demanda alors : "Tu veux ?". Je compris ce qu’il voulait dire et répondis : "Pourquoi pas".
Il demanda à l’homme si il voulait nous rejoindre, celui-ci répondit que il aimerait bien mais qu’il lui était difficile de monter avec son chien.
C’était un tout petit chien, un yorkshire, pas un molosse impossible à porter. Yanis remit son short et descendit, il parla à l’homme puis s’empara du toutou qu’il prit dans ses bras avant d’inviter l’homme à monter. Son ascension fut pénible, avait-il le vertige ou était-ce dû à son âge ? Mais finalement il arriva près de moi et me dit stupidement "bonjour mademoiselle" en étant rouge pivoine.
N’ayant pas envie de blablater, je lui ai directement fait comprendre que je m’offrais à lui en l’embrassant sur la bouche. Yanis eut du mal à nous rejoindre, le chien ne cessa pas de se débattre tout du long où Yanis monta, mais il y arriva alors que j’étais en plein jeux de langues avec l’inconnu.
C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je n’avais pas emporté de préservatif avec moi ! J’ai demandé à Yanis si il en avait et sa réponse fut négative. Que faire ? Hors de question de baiser avec un inconnu total sans protection !
Je le lui ai dit et il en fut triste : "Vous m’avez fait monter ici et maintenant vous me dites que rien n’est possible ?".
Yanis fut prompt à répondre :
- "Si vous voulez, vous pouvez vous amusez avec vos mains comme il vous plaira et ma femme vous sucera pour terminer. Désolé, mais vous ne regretterez pas sa fellation et c’est mieux que rien".
Content ou pas, l’homme se résigna. Il faut dire que Yanis est bien musclé et faisait une bonne tête de plus que lui.
Il se remit à m’embrasser et jouer avec mon clito avant de me pénétrer avec plusieurs doigts. Cela lui fut aisé, Yanis venait de me faire l’amour et j’étais bien ouverte et toute mouillée. Il me masturba longuement, honnêtement j’y ai pris beaucoup de plaisir. Ensuite il s’agenouilla et me lécha, de se côté-là il était bien moins doué. Quand il s’est redressé il a détaché son pantalon qu’il a descendu, ainsi que son slip, jusqu’en bas des jambes. A mon tour je me suis agenouillée et ai commencé à le branler avant de le prendre en bouche. J’étais en pleine dégustation du membre lorsque j’ai senti qu’on me léchait l’anus, c’était le compagnon du type ! Pas trop l’habitude de ça, même si ...
Mais je n’ai rien dit et ai laissé faire, d’ailleurs ce n’était pas désagréable. Quelques instants plus tard le compagnon est venu se frotter sur ma cuisse qui s’est d’ailleurs trouvée bien humide par après. Quand au gars, il a fini par éjaculer en partie dans ma bouche et, croyant qu’il devait se retirer, en partie sur mon visage.
J’ai repris son sexe en bouche, je tenais à bénéficier de l’entièreté du sperme qu’il avait à offrir.
Une fois tout terminé il a remis "Popol" dans son slip sans l’essuyer et je me suis rhabillée. Yanis à repris le chien et est passé en 1er pour redescendre du mirador. Nos chemins se sont séparés là et l’homme m’a dit "merci". "Merci", comme si je lui avais donné quelque-chose, n’importe-quoi !
Voilà, prochainement la suite de mes aventures.
Bisous,
Valentine
PS : Avez-vous remarqué que Yanis a changé ma photo de profil ?

6 commentaires

Valentine à la campagne

Par Pc64150 le 14 juin 2021

Coucou les coquins, votre récit était super, ct emoustillant, je dois l’avouer
Bcp de chance ce promeneur,quand à g tjrs une capote à portée, mais bon g pas eu cette chance.
Bravo à vous, et à la prochaine

Valentine à la campagne

Par Mets fist oh le 11 juin 2021

Toujours aussi excitante Valentine, je vous ai envoyé un message, ils arrivent souvent dans les spams, pensez à les consulter.
Hâte de lire vos prochaines aventures...
Méphisto.

Valentine à la campagne

Par les coquinous le 11 juin 2021

Merci pour vos compliments qui me font chaud... partout.
Bisouss
Valentine

Valentine à la campagne

Par Bastloiret le 11 juin 2021

Votre nouvelle photo est magnifique. Vos histoires sont toujours bien en plus en pleine nature cest encore mieux

Valentine à la campagne

Par mdesaf33 le 10 juin 2021

Absolument, jolie photo, et très sympathique de la renouveler de temps en temps.
J’ai moi-même mis 3 photos de mon épouse au fil du temps.
Je vais en rechercher une 4ème pour ces prochains jours.
Choix cornélien ; il faut qu’elle soit ni trop, ni trop peu ...

Valentine à la campagne

Par couple_2286 le 10 juin 2021

Toujours aussi délicieux à lire vis histoires Coquines.
Ouiiiiiii très jolie la nouvelle photo