Valentine et l’agent de l’assurance

Par les coquinous le 21 juin 2021 5
Dans Expériences de candaulistes

Cette histoire est véridique et, malgré ce qu’on pourrait croire au début, n’était absolument pas préparée ni prévue. Ce qui en fait son délicieux charme pour moi.
Cela s’est déroulé un mois de novembre, il faisait très froid et cela a peut-être (certainement) participé à ce qui s’est passé.
Nous venions d’emménager dans une nouvelle location suite au décès de notre ancien propriétaire et à la décision de sa fille de vendre celui que nous occupions (maintenant nous sommes propriétaire et heureux de l’être). La loi nous y obligeant, nous avons pris contact avec notre agent d’assurance afin qu’il vienne nous faire un nouveau contrat. Sa visite était prévue pour le lundi fin d’après-midi, ce qu’il n’a pas respecté.
Nous avons essayé de le joindre à plusieurs reprises, mais pas de réponse. Franchement, nous étions fâchés.
Le lendemain Yanis est parti travailler tandis que moi, sans emploi à l’époque, j’étais chez nous.
Un peu de rangement, petite vaisselle des 2 tasses et couverts ayant servis au petit-déjeuner. Ensuite je me suis douchée et habillée. Même pour rester chez moi je suis toujours bien vêtue et maquillée (pas comme ma maman, mais passons). Je revois exactement la tenue que je portais ce jour-là : jupe courte (comme toujours), petit pull rose moulant, petite culotte rose, bas autofixant et pas de SG (j’aime avoir la poitrine nue dés que j’en ai l’occasion). Il était aux alentours de 11h lorsqu’on l’interphone a retenti, c’était l’agent d’assurance. Je lui ai ouvert et l’ai fait entrer. Directement il s’est confondu en excuses, arguant qu’il avait eu des soucis le jour avant et n’avait pas pu nous joindre. Un peu fâchée je lui ai signalé que nous aussi nous avions tenté de lui téléphoner, en vain.
Mais bon, il était là et autant passer l’éponge.
Ce que je n’avais pas pensé, et pour cause vu que j’ignorais sa venue, c’est que ma jupe laissait voir la bande anti-glisse de mes bas quand j’étais assise. Attention, ce n’est pas quelque-chose qui me dérange, mais j’ai rapidement remarqué que lui non plus.
Souvent, lorsque je levais les yeux dans sa direction, je surprenais son regard coquin envers mes cuisses, ce qui, encore une fois, ne me dérange absolument pas.
Les documents remplis, je les ai signé et il m’a demandé de les faire contresigner par Yanis puis de les lui renvoyer.
Alors qu’il buvait le café que je lui avais servi, nous avons parlé un peu.
Il m’expliqua que en mai de l’année suivante il prenait sa retraite et que ce serait un jeune qui le remplacerait. Jusque-là, rien de spécial.
Mais il me parla également du vide que ce serait dans sa vie de ne plus rencontrer des clients et il ajouta : "surtout des clientes aussi agréables que vous".
Là j’ai décelé un léger sous-entendu me faisant comprendre que l’adjectif "agréable" parlait plus de mon corps que de ma gentillesse, pour preuve ses yeux restaient fixés sur mes cuisses.
Je suis très vite émoustillée lorsqu’un homme de son âge me complimente et un petit désir m’a prise.
Mais je ne voulais rien brusquer, de plus je n’étais pas sûre qu’il souhaitait autre chose que de se rincer l’oeil.
Alors je lui ai proposé une seconde tasse de café que je lui ai servie avant de reprendre place dans mon fauteuil tout en prenant soin que ma jupe sois bien remontée. Mes cuisses légèrement écartées il ne pouvait ne pas apercevoir ma petite culotte.
Alors, sans honte, je lui ai demandé ce qu’il entendait par "agréable cliente". Un peu timide il m’a d’abord expliqué que tous ses clients ne le recevaient pas aussi gentiment que moi, qu’il n’avait pas toujours droit à une tasse de café et (à faible voix) et une aussi jolie personne en face de lui.
Mine de rien, tout en l’écoutant, je me caressais un jambe (je sais par expérience que ce getse enflamme la plupart de vous messieurs), j’étais à ce moment-là quasi certaine que nous finirions cette entrevue dans mon lit.
Mais c’est moi qui dû faire les premiers pas dans ce sens, lui n’osait pas. Mais comment faire ? Je n’allais quand même pas lui sauter dessus, même si j’avais le feu en moi.
Je lui ai demandé si je pouvais lui poser une question un peu personnelle me concernant, il a acquiescé.
Je me suis levée et, sans redescendre ma jupe qui restait au-dessus de mes bas, lui ai posé la question de savoir si il me trouvait grosse.
- "Alors là, pas du tout" me dit-il.
- "Moi je suis un peu complexée par mes cuisses" lui ai-je dit tout en m’approchant de lui.
Il ne bougeait pas, mais ne cessait de regarder.
Comprenant que je devais lui donner l’autorisation de me toucher en agissant autrement, j’ai soulevé ma jupe jusqu’à la taille et lui ai tourné le dos en lui disant d’une façon certaine :
- "Vous admettrez que mes fesses sont quand même trop grosses par rapport au reste de mon corps ?".
Mes fesses se trouvaient à moins de 30 cm de son visage, pourtant il ne tenta toujours rien.
Voyant ça j’ai tenté le tout pour le tout.
- "Et de plus mon mari me dit que j’ai la peau un peu granuleuse (ce n’est pas vrai, Yanis ne m’a jamais dit ça), qu’en pensez-vous ?"
- "Je trouve que votre peau parait bien lisse, d’ailleurs ce serait dommage à votre âge".
Toujours des compliments, mais pas de contacts physiques !
Un peu énervée je lui ai dit :
- "Comment voulez-vous savoir en regardant ? Touchez-moi et rendez-vous compte".
Enfin il osa poser une main sur moi, il était temps !
A SUIVRE
Valentine

5 commentaires

Valentine et l’agent de l’assurance

Par Ottowish le 22 juin 2021

J’adore votre façon de raconter l’histoire qui fait monter le désir et le suspense , j’ai très hâte de lire la suite

Valentine et l’agent de l’assurance

Par Sensuelchou le 22 juin 2021

Bravo pour vos récits qui sont toujours merveilleusement écrits !!! Nous attendons la suite avec impatience.

Valentine et l’agent de l’assurance

Par Bastloiret le 21 juin 2021

Valentine la suite ce n’est pas juste de s’arrêter là.
Jadore tes histoires avec des hommes plus âgées que toi.
Moi jaime avoir des aventures avec des femmes beaucoup plus agees que moi.

Valentine et l’agent de l’assurance

Par couple_2286 le 21 juin 2021

Hummmm...Nous avons hâte de lire la Suite...

Valentine et l’agent de l’assurance

Par candau30000 le 21 juin 2021

fantastique pourquoi cela ne m’arrive pas !!!!!!