L’idée d’une expérience de sexe à trois était venue de Monsieur

Par JamesEnglishParis le 30 mars 2021 3
Dans Expériences de complices

L’idée d’une expérience de sexe à trois était venue de Monsieur, mais il voulait que Madame soit partie prenante, qu’elle le désire, que l’idée l’émoustille et l’excite. Réticente au début, elle s’est laissée convaincre et ils ont décidé de chercher un homme pour partager leur intimité.

Sur son site, ce sont ses histoires de triolisme et de candaulisme qui les ont attirées en premier. La quarantaine, comme eux, il se décrivait grand, brun et surtout gentleman. Quelques contacts par emails et messagerie instantanée ont fini de les décider. Jean a su les convaincre par son calme, sa voix et son respect absolu des femmes, un vrai gentleman des temps modernes. Ils ont convenu d’une rencontre, pour faire l’amour tous les trois.

Il est arrivé un soir pour dîner. Ils avaient préparé un petit repas pour l’occasion, plutôt léger car ils n’avaient pas envie de passer des heures à table. La préparation de ce repas était particulière.Monsieur et Madame ont très peu échangé de mots, mais leurs nombreux contacts visuels et tactiles langoureux en disaient long sur leur état d’excitation mutuel.

Quand la sonnette retentit Monsieur est allé lui ouvrir. Il a entendu Madame soupirer, tendue et excitée en même temps. Il était dans le même état qu’elle même si il essayait de feindre la décontraction. Elle les attendait en haut de l’escalier. Jean s’est approché de Madame en souriant, a posé une main sur son bras et l’a embrassée sur les joues pour la saluer. Ses mouvements étaient lents et délicats. Monsieur a senti que Madame était déjà sous son charme avant même qu’il ne prononce une parole. Madame a ensuite regardé son mari en souriant et il a compris qu’il lui plaisait.

Jean portait une chemise blanche plutôt cintrée qui mettait en valeur son corps et un pantalon de costume noir. Madame avait mis pour l’occasion une jolie robe rouge assez courte dévoilant ses magnifiques jambes. Un décolleté discret laissait entrevoir sa poitrine de façon subtile. Monsieur portait également une chemise et un de ses pantalons qui le mettent le mieux en valeur. Son mari voulait, lui aussi plaire à sa femme.

Ils ont pris un rapide apéritif pendant lequel ils ont échangé des banalités qui leur ont permis de briser la glace. Les regards qu’il se sont jetés tous les trois la firent fondre assez vite. Le gentleman la dévorait des yeux et elle adorait cela.

Ces préliminaires avaient créés un jeu de séduction, très agréables et très excitants. L’ambiance était très détendue. Ils ont beaucoup ri à l’humour délicat de Jean, ce qui les a rapprochés. Madame était assise en bout de table, comme à tsn habitude, et les deux hommes se sont placés de chaque côté de la belle. Monsieur vit plusieurs fois Jean poser sa main sur sa femme et la caresser avec ses doigts. Madame et son mari le laissaient faire.

Le gentleman les regardait tour à tour en riant. Jean passa une main sous la table. Il voulait lui caresser la jambe. Il trouva son genou et remonta doucement vers sa hanche exécutant de lents aller et retour.

De savoir qu’un autre homme touchait sa femme fit raidir son membre d’un seul coup. La chaleur montait en lui et sentir les jambes de son épouse s’écarter légèrement l’excita encore plus.
De temps en temps, Jean revenait à son cou, l’embrassant et la léchant. Le gentleman écarta délicatement les jambes de Madame avec sa main en continuant à l’embrasser. Il remonta à l’intérieur de ses cuisses et vint se poser sur son sexe. Madame poussa un petit gémissement quand elle sentit ses doigts la caresser à travers le tissu de ta culotte.

Madame le caressait aussi et Madame se glissa jusqu’à son entre-jambe. son mari voyait son approche délicate et ça le rendait fou d’excitation. Madame finit par trouver la bosse que formait son membre durci et entreprit de le caresser. Le gentleman émit un grognement d’approbation qui l’encouragea à poursuivre.

Il était remonté et caressait ses seins à travers ta robe. Il redescendit après quelques secondes et retourna entre ses jambes. Madame écarta un peu plus les cuisses pour l’accueillir. Il continua à l’embrasser avec fougue et mit sa main dans sa culotte. Elle se laissa faire en regardant dans les yeux son mari qui appréciait ce moment de partage.

Monsieur la vit brusquement se cambrer en poussant un gémissement puissant et il aperçut des va et vient dans sa culotte qui lui firent comprendre qu’il était en train de la pénétrer avec ses doigts. Elle semblait adorer ça. Il se mordit les lèvres et commença à se caresser à travers son pantalon. Les gémissements de sa femme devinrent réguliers au rythme de ses mouvements à l’intérieur de son ventre, lents et profonds. Le mari décida, à ce moment-là, de se joindre à eux. La voir ivre de plaisir sous les caresses de cet homme l’avait profondément excité et il voulait, à son tour, la combler.

Contactez moi si vous voulez que je sois le complice de votre expérience candauliste. Mes hommages à Madame. J.

3 commentaires

L’idée d’une expérience de sexe à trois était venue de Monsieur

Par Assas le 31 mars 2021

Le préciser en introduction d’un texte permet à tous les lecteurs de se situer.
Et je ne vois pas ce que l’auto évaluation vient faire là dedans.
Moi aussi j’écris, suis publié mais pas ici et j’avertis toujours le lecteur du contexte pour ne pas le tromper.
Bonne suite à vous .

L’idée d’une expérience de sexe à trois était venue de Monsieur

Par JamesEnglishParis le 31 mars 2021

La vie serait meilleure si les gens passaient plus de temps à s’auto-évaluer qu’à juger les autres. La 3ème personne est utilisée ici dans le but de raconter une histoire. Désolé si vous avez mal interprété le sens de mon texte. Bien à vous. Jean

L’idée d’une expérience de sexe à trois était venue de Monsieur

Par Assas le 30 mars 2021

Parler de sois à la 3ème personne démontre un ego-centrisme exagéré.
Je ne suis pas certain que les couples aient envie de vous rencontrer