la découverte suite1

Par Belize79 le 8 septembre 2022 2
Dans Expériences de conjoint(e)s

L’aveu
Alors qu’elle jouissait sous l’assaut de Marc, Flo a commencé un début d’aveu, mais Marc l’a stoppé avant la vérité. Maintenant c’est lui qui remet la question sur le tapis
-  Je crois qu’il est temps que tu dises la vérité à jean
Lovée contre moi, elle a des larmes dans les yeux, puis me déposant un bisou, elle enchaine
-  Pendant longtemps, tu m’as comblée, me sautant parfois plusieurs fois par jour, mais surtout plusieurs fois par semaines ; j’étais au anges ; mais depuis 6 mois, ce n’est plus le cas, mais je ne t’en veux pas ; je t’ai toujours dis que tu me satisfaisais, mais c’était pour ne pas te blesser ; en réalité, j’étais en manque et la masturbation ne m’apportait que partiellement satisfaction. J’avais besoin de me faire prendre plus souvent, mais je n’osais pas te le dire.
-  Alors que tu étais à la rochelle, un après midi, je me suis fait draguer à la terrasse d’un café ; il était basique, mais il a su me baratiner ; quand il m’a proposé d’aller faire un tour, je l’ai suivi, pour finalement me faire sauter sur le capot de sa voiture ; si ma jouissance n’a pas été terrible, au moins j’étais comblée ; le soir , je n’ai pas osé t’en parler, d’autant plus que cette nuit tu m’as fait l’amour, pour mon plus grand plaisir. Mais j’avais découvert que je pouvais satisfaire ma libido ; il s’en ai suivi plusieurs rencontres, plus ou moins satisfaisantes, jusqu’au jour où j’ai rencontré deux frères qui m’ont pleinement comblées, me prenant à tour de rôles, avant de me saillir en double vaginale ; un vrai bonheur, malgré ma gène vis-à-vis de toi ; je leur ai appartenu régulièrement, jusqu’à ce jour, me faisant féconder avec la plus grande jouissance. Je réalise que je me suis comportée comme une belle salope et je m’en veux ;j’aurais dû t’en parler.
Malgré le choc, j’essaie de la consoler, alors que marc de son côté continue à la caresser amoureusement
-  Plusieurs fois, je t’ai demandé si cela ne te manquait pas, et à chaque fois, la réponse a été non ; je m’aperçois que je ne t’ai pas assez observé, même si honnêtement j’ai pensé que tu avais un amant, sans que cela me perturbe ; je sais que je ne suis plus aussi performant pour une jeune femme comme toi ; te voir avec Marc, avec beaucoup de satisfaction , m’amène à penser que tes envies sont très fortes et que je dois te laisser la possibilité d’avoir des amants, mais cette fois, en toute connaissance, pour moi et même en ma présence.
Marc enchaine
-  Finalement tu es candauliste et c’est sans doute la bonne solution pour vous, avec seulement le risque, si Flo est encore féconde, de se retrouver enceinte
-  Non, je ne suis plus féconde depuis plusieurs années
-  Alors profitez de cette possibilité, avec pour toi Flo la possibilité de saillies plus fréquentes et pour toi jean le fait de la savoir comblée
-  Cela signifie qu’elle va continuer à me faire cocu
-  Oui et non car tu serais consentant, et au courant donc c’est ce qu’on appelle un mari candau et si j’en crois notre soirée, cela ne te déplait pas, je dirais même que cela te stimule
Manifestement je ne suis pas le seul à être stimuler car marc bande à nouveau et si Flo semble ne pas s’y intéresser, les pointes de ses tétons la trahissent ; elle a envie . Je dois reconnaitre que je commence moi aussi à avoir des idées. Ma main s’avance entre les cuisses de ma petite femme et mes doigts lui fouillent la matrice pleine de semence ; a ce contact, elle frémit, me regarde, incrédule
-  Tu veux que je continue à me faire prendre par marc , car tu es en train de me masturber le clito et tu en connais le résultat, en général
-  Oui c’est cela, laisses toi aller, appartient lui totalement, laisses le te faire l’amour autant qu’il le voudra ; cette nuit je te laisse avec lui et je suis sur que tes cris de jouissance résonneront dans la chambre, mais avant j’ai envie de te voir à nouveau pourfendu par son chibre ; donnes toi, livres to sans hésitation, j’ai envie de te voir et t’entendre à nouveau jouir sous ses coups de bélier.
Marc l’allonge sur la moquette et lui écartant les cuisses , dévoilant sa fente, rouge et brillante des semences précédentes , il se tourne vers moi
-  Prouves lui ce que tu veux, mets toi-même ma queue dans son vagin qui m’attend que cela, enfiles ma queue en elle, preuve que tu vas à nouveau être cocu, mais cette fois par ta volonté
Un peu sonné, je le reconnais, je me penche lui agrippant la queue, bien plus grosse, mais aussi bien plus performante que la mienne et je la glisse entre les lèvres de celle qui est ma femme ; quand le gland s’engage dans son ventre un oh oui traduit ses envies et me regardant fixement, le regard brillant d’excitation, mais aussi de défit elle s’écrie
-  Tu sais qu’il va me faire jouir, bien plus que tu ne peux le faire ; j’ai trop envie que sa grosse queue me défonce, devant toi, et quand il m’aura ensemencée, tu devras venir le constater en me léchant la vulve pleine de son sperme
Les deux amants se déchainent, Marc la percutant, s’ enfonçant profondément dans la caverne offerte, elle l’encourageant
- vas y défonces- moi, montres lui combien tu es puissant, combien tu sais me faire jouir ; je sens ta queue , bien plus grosse et efficace que la sienne m’écarteler les parois de mon antre, ton gland venant percuter mon utérus ; c’est trop bon mon chéri, baises moi , montres lui qu’il est cocu et combien j’aime cela, jutes dans mon ventre il pourra ensuite le constater
Pendant un long moment, je ne compte plus pour eux ; ils se possèdent, se livrent, explosent de jouissance je me masturbe, secoué par ses paroles , mais je le reconnais prêt à me soumettre à ses envies. Alors qu’il vient manifestement de juter en elle, il me regarde, sans aucune méchanceté il ajoute
-  Tu ne pourras plus jamais lui donner autant de plaisir ; dorénavant tu seras à son service, soumis à ses envies et comme maintenant , tu devras constater qu’elle s’est fait féconder profondément
Quand il se retire d’elle les dernières gouttes de sperme au bout de son méat, c’est à son tour de me faire comprendre ses envies
-  Viens entre mes cuisse et nettoie ma chatte ,
Elle se redresse et m’allongeant sur la moquette, elle bloque sa chatte dégoulinante du sperme de son amant ; avec délice, je le reconnais , je lape les sécrétions , laissant pénétrer ma langue le plus possible dans sa caverne dévastée . la chatte bien propre, elle se redresse et prenant Marc par la main, elle va se diriger vers la chambre, mais avant une dernière phras traduit ma soumission
-  Comme tu le voulais tout a l’heure, je vais passer la nuit avec lui, sans ta présence, mais je suis sur que tu pourras suivre mon plaisir, plaisir pour toi d’être plusieurs fois cocu cette nuit, tu peux en être certain

A suivre

2 commentaires

la découverte suite1

Par ericrack le 8 septembre 2022

Sublime émotion à vivre et partager ! 👌🔞😜😎🍾

la découverte suite1

Par Candaudept34 le 8 septembre 2022

A méditer : " Une salope qui trompe son mari peut avoir des remords , tandis que celle qui ne le trompe pas peut avoir des regrets ".