Une experience interessante

Par flofred le 4 septembre 2022
Dans Expériences de conjoint(e)s

8H30, elle m’envoie un message comme quasiment chaque jour « cc ca va bien dormi » je ne peux pas aujourd’hui te répondre par message. Il faut absolument que je t’appelle, il faut que je te le dise :
« Ça va, je me suis sorti de notre lit à 4h51 pour me rendormir environ 15 minutes plus tard dans le divan, jusqu’à l’heure du réveil à 6H30. Cependant, j’ai un vrai problème, j’ai un sentiment de cocooning extrême, un sentiment de bien-être même devant les clients, car je n’ai en tête que ton visage, les joues rosit, le regard pétillant. Ce visage que j’ai découvert précisément à 16h26 vendredi pendant 3 min devant l’école de nos enfants. Tu es parti rapidement car tu devais te recoiffer avant de repartir travailler. Je n’arrive pas à enlever ton délicieux visage épanoui de mes pensées. C’est peut-être pour cela que j’ai bien dormi »
« Je suis ravi que tu penses à moi, mais j’étais surtout heureuse de te retrouver »
Nous sommes un couple « libertin ». Enfin maintenant ce mot ne veut pas dire grand-chose vu le nombre d’appropriation personnelle. Nous avons la particularité d’être essentiellement disponible entre 13h et 16h en semaine.
Nous sommes donc un duo qui en octobre 2021, après des mois d’hésitation, s’est lancé dans des expériences non conventionnelles. Nous y avons fait quelques excursions il y a bientôt 10 ans mais sans plus. Il y a prêt d’un an, nous avons donc rencontrer 3 hommes seuls séparés de quelques semaines.
L’un, appelons le « J », très dispo en temps et en proximité, est devenu non pas un régulier mais un « à la demande ». la régularité n’aurait pas d’intérêt par le coté prévisible.
Il envoie de temps à autre un message pour demander si nous sommes dispos. Il nous est arrivé de lui demander de nous retrouver dans le quart d’heure pour une envie de dernière seconde par exemple.
Nous avons également rencontré des couples où madame a découvert qu’elle apprécie aussi jouer avec des femmes. Mais elle préfère les hommes de loin.
Mi-juillet, J m’envoie un sms pour demander si nous sommes en vacances, suivi de quelques échanges sur la canicule puis il ajoute :
J :« moi, je suis en train de marcher dans le bois de …, un peu d’air et de fraicheur »
Moi : « a la quête d’une proie ? lol »
J : « qui sait, on ne sait jamais lol il fait chaud ça donne des envie de prendre du plaisir »
Moi : « ça crève aussi ! fait tout à l’heure infernal sous le toit et piscine occupé par les enfants. »
J : « c’est vrai c’est les vacances. Sinon je serais super ravi de vous revoir… »
Naturellement comme je ne cache rien à ma douce, je lui développe la conversation et elle me surprend. SA réponse je la transmets naturellement à mon interlocuteur : « par contre s’il avait fait moins chaud elle serait bien venue te rejoindre. »
Bien sûr, constatant que j’ai transmis ses propres mots, elle se mets à réfléchir. Nous n’aimons pas le risque d’être surpris. Pour nous, cela doit rester des expériences sécurisantes et respectueuses des autres. Donc elle m’engueule pour ma réponse : « je ne te dirais plus rien, car tu en parles ».
« Ah ! ben excuse moi si tu parles mais réfléchit après »
Première semaine d’aout, pas d’enfant la journée, nous commençons à batifoler et découvre qu’elle est très sensible de l’anus. Encore dans les préliminaires, je lui demande si elle aurait envie de 2 bites pour se satisfaire. 20 minutes plus tard, J débarque. J’avais occupé notre proie avec divers jouets et l’accueil en lui demandant pourquoi il n’était pas à poils. Au cours d’une pause, oui cela dure généralement 2 heures avec les rebonds…. Nous discutons et lui dit devant elle que je me suis fais enguirlander car dit qu’elle l’aurait bien rejoint. Mais qu’elle s’était révisée depuis vu le lieu. Il nous avoue qu’il adorerait la recevoir à l’hôtel aussi … le vers est dans le fruit.
Depuis J nous envoie chaque semaine 1 à 2 messages pour demander si elle serait toujours partante. Ne cachant jamais rien. Elle répond pas aujourd’hui ou pas cette semaine, puis après la rentrée.
Semaine de la rentrée :
Aucun message de J
Je décide de la titiller un peu juste pour lui montrer qu’elle repousse dans l’espoir que l’idée disparaisse. « J’ai reçu un message de J qui dit que c’est demain matin « après la rentrée ».
Elle : « je le ferais quand j’aurais envie »
Moi : « ah ! ben ! Tu es vraiment sadique, il envoie un sms à chaque fois que vous vous croisez en voiture, il doit bander comme un âne à chaque fois. Et j’en ai marre de servir d’intermédiaire. Sois-tu lui donnes une date même si c’est dans un an, sois tu dis non, sois je lui file ton numéro. »
Le jour de la rentrée :
8h40, sms « pour x bien passé », je l’appelle car un peu succinct.
Elle :« oui il est avec ses copains, très contents. Et tu sais qui m’a laissé passer à la priorité à droite »
Moi : « non »
Elle : « encore J »
Moi : « je dois donc m’attendre à un message ». (Que évidemment je ne recevrais pas)
9H40 sms : « pour Y bien passé », donc je l’appelle car un peu succinct
Elle : « tout va très bien, etc.…. »
Moi : « super rassuré ? »
Elle : « oui ça va mieux »
Moi : « au fait, comme pressenti, j’ai reçu un message qui dit « voilà nous sommes après la rentrée » »
Elle : parlant toujours trop vite : « il ne se rends pas compte qu’il y a plein de chose à faire en plus du travail le jour de la rentrée ….. » je ne transmettrais bien sur pas cette réponse à J vu qu’il n’y a pas de message initiale
Moi : « on ne tape pas sur le messager »
Le soir même :
« tu dors avec moi ce soir ? »
« Je vais tenter comme toujours. tu sais, je n’y suis pour rien. J’ai beaucoup de mal à trouver une bonne position si je ne peux pas m’appuyer le dos sur un mur ou le divan »
Malgré plus de 13 ans ensemble, on s’allonge et cela part en vrille, donc j’en profite pour lui dire « tu es une sadique, faire patienter trop longtemps risque au contraire de diminuer l’intérêt » je sais très bien que c’est faux vu l’animal.
« En plus, il a déjà réservé une chambre d’hôtel, sois tu y va seule, soit avec moi pour un trio sois j’annule »
« Que veux-tu toi ? »
« Moi ? je veux me débarrasser de cette expérience qui a commencé il y a 1 mois »
En commençant à la pénétrer : « que choisis tu alors » « j’y vais seul ».
0h20, réveillé, de nouveau. Comme d’habitude, je descends, me fume une demi-clope et rentre m’allonger dans le canapé. Avant de tenter de me rendormir j’envoi à J en sms et sur notre site libertin : « rdv demain début am en duo BB possible ? »
Le lendemain, 8H50. « J’ai eu ton message ok pour 14h »
« Ok dit moi à quelle heure je peux t’appeler » (entre le boulot et sa femme…)
10h je l’appelle. Lui explique mon machiavélisme et qu’elle est partante. Je lui donne quelques conseils, par rapport à nos expériences avec lui mais aucunes consignes.
A ma douce : sms : « rdv hotel 14h »
Bien sûr elle m’appelle : « c’est pour à 3 ou à 2 »
« je lui ai dit que tu y va seule comme nous en avons parlé »
« ok ca marche bisou »
Repas le midi à 2 à la maison, essentiellement consacrer à discuter des enfants, je tente par tous les moyens de paraitre naturel. Elle n’aime pas trop que je la questionne ou l’entoure trop avant.
14h il préviens qu’il aura un peut de retard peut être 14H30
13H30 elle s’endors quasiment
13H50 je reçois un appel pour le travail, elle sursaute. Je dois appeler un client. Zut j’appelle J par erreur. « Oups désolé ! je voulais appeler un client. Mais tant que je t’ai elle s’impatiente.
Elle part se doucher et revient avec les mêmes vêtements un jean un maillot blanc. La vie de tous les jours. « de toute façon, il s’en fout »
14H05 sms « je serais à l’hôtel dans 5 min »
« Ok préviens quand numéro de chambre » j’appuie sur envoyer, et la princesse me dit « non ! dit lui d’attendre en bas, j’y vais. »
On s’embrasse sans effusion. Je tente de montrer une certaine sérénité, que j’ai au final.
« Amuse toi bien »
« tu l’as bien prévenu que je devais être reparti à 16hnje dois aller travailler »
« oui, oui t’inquiète » ce qui n’est pas le cas. Je l’ai averti qu’elle devrait partir à 16H mais que s’ils pouvaient encore en profiter qu’ils le fasses car faisant le même métier je vais pouvoir la palier.
Introspection : à partir de ce moment commence l’attente, mais est-ce une attente ? cela ressemble à une décérébration. Je vais à la boulangerie…… à 14H15 elle n’ouvre qu’a 15H. je le sais j’y vais quasi chaque jour. Je vais à la boucherie, je prends 200gr de moins dans la farce et dans le hachis que d’habitude (mes morfales l’ont remarqué).
15h15, je rentre. Je veux me plonger dans le travail…. Impossible.
Je reste dans le jardin à enchainer les clopes….
15H50 bon ! 16H00 approche elle donne des nouvelles
15H54 bon ! je vais cueillir les tomates, il y en a plein
16H10 bon ! une clope
16H15 encore 5 minutes et je pars chercher le petit dernier.
16H17 je pars sert a rien d’attendre.
16H22 arriver en voiture à l’ecole
16H24 la déesse appelle. Jusqu’à ce moment je pense que mon esprit, ma force, mon cœur était parti avec elle. Je me suis fait la réflexion que peut être cela pouvait ressembler à la perte de l’être cher par décès
« tu es déjà parti » « oui » « je viens de monter dans la voiture, j’aurais aimé te voir » « l’école est sur la route vient me faire un bisou. A entendre ta voix cela c’est très bien passer tu sembles heureuse » « oui plutôt bien, effectivement c’était diffèrent, j’arrive »
Je la découvre les joues rosées, les yeux pétillants, légèrement décoiffé. C’est cette image qui me reste à chaque souffle.
Un bisou, puis je tends ma langue dans sa bouche. « ah tu n’as pas le gout de sperme » « j’ai pris une petite douche avant de repartir. J’aurais aimé que l’on puisse passer un peu de temps a 2 au lieu de tout deux travailler. »

Maintenant commence l’attente.
J’avais demandé à J de me joindre vers 17H15….. il m’appelle a 17H30 en présence d’un client. Je m’en débarrasse pour le prendre. Il commence a me raconter elle était top, ils se sont éclaté……
« Stop » J commence par le début. » Et il me raconte sommairement les faits. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Je pense surtout que c’est du à sa manière de décrire.
« Bon ok merci a bientôt »

Entre 16H45 et 20 h nous nous sommes appelés 3 fois. Bien sur je mourrais d’envie de la laisser parler. Mais j’ai tout fait pour rester sur des grandes généralités afin de pouvoir en parler en la regardant.

21H30 les enfants sont couchés. Maintenant je sais enfin je resais car je voulais comparer les 2 récits : qu’il a commencé à l’embrasser dans le cou dans l’ascenseur.
Puis sur la bouche dans la chambre debout. Il s’est mis nu, elle s’est mise en lingerie. Ils se sont allongés. Il a pris son temps ( sur mon conseil car souvent un peu trop droit dans la culotte).
Il lui a fait un cunni (bien mais pas top comme d’hab) puis avec les doigts.
Elle lui a dit « maintenant je vais m’occuper de toi » et elle s’est mis entre ses jambes étant très douce, souvent gorge profonde. Il l’a arrêté plusieurs fois.
Elle est remontée pour se mettre au-dessus de son sexe. A attendu qu’il mette la capote et s’est empalé. Il lui aurait dit qu’elle a un sacre coup de rein.
Puis il l’a retourné sur le lit et la besogner (environ 15 min) en face a face ( sur mon conseil)
Puis il s’est mis a coté d’elle, elle est descendu pour le terminer dans sa bouche en recrachant la plus grande partie.
Ils ont parlé jusque 15H45 moment ou le téléphone était programmé.
Il lui a dit : « serge m’a dit que se n’était pas grave si tu étais en retard qu’il gérait et moi j’ai encore envie » il est donc reparti dans pour un cunni beaucoup mieux que le précèdent puis une levrette rapide et fatale pour lui.
Elle a jouis 4 fois, première fois avec lui autant, presque 5. A chaque fois de manière, d intensité différentes
C’est une experience très interessante comme les autres mais vraiment à l’occasion ou peut etre avec un mec moins rencontré

Soyez le premier à commenter cette contribution