Fantasme baise à la chaine

Par ckris607 le 2 décembre 2021 3
Dans Fantasmes candaulistes

Salut à tous,

J’ai ce fantasme de brise à la chaine, souiller madame.
L’avez fait ?
Avez vous ce fantasme aussi ?

3 commentaires

Fantasme baise à la chaine

Par ginnette le 23 décembre 2021

On se sent un morceau de viande, et en plus si ce qui attendent eux, ils regardent, ils voient tout et on se sent aussi très humilier.

Fantasme baise à la chaine

Par mdesaf33 le 3 décembre 2021

Bonjour cher Candaule,

Votre publication rappelle un principe important du candaulisme, à savoir que c’est un choix de couple où madame ne doit pas être réduite au statut d’objet sexuel de monsieur, pour que ce dernier puisse satisfaire ses seuls fantasmes à lui, sauf .....
si madame a profondément ancré en elle des goûts de soumission et ou de masochisme et d’humiliation.

Ayant malheureusement l’âge avancé de 62 ans, je n’y trouve qu’un avantage.
Je me connais, je sais ce que je veux ou ne veux pas, et faisant partie des femmes de la 2e catégorie, j’ai pu m’épanouir ainsi.

Mais oui, trois fois oui vous avez parfaitement raison de rappeler cette règle, qui concerne l’immense majorité des libertins et des candaulistes.

Bénédicte

Fantasme baise à la chaine

Par Candaule le 3 décembre 2021

Bonjour Ckris607,
Le fantasme de brise à la chaîne n’est pas bien méchant. Par contre si vous évoquez celui qui concerne une sexualité de groupe dont madame serait au centre, c’est une autre histoire....

Soyons plus précis : si dans notre communauté candauliste, ce sont bien les femmes qui sont au centre de tout les regards.

L’homme candauliste est véritablement porté par le désir que votre épouse peut éprouver pour d’autres et surtout le plaisir qu’elle peut prendre avec d’autres.

Si votre épouse est l’objet de désirs, elle ne doit surtout pas être réduite à un objet, celui de vos fantasmes...

C’est elle qui décide de se qui l’excite ou pas.

J’en profite pour expliquer ce qui anime le fond de ma pensée : prenez garde à se que l’autre ne devienne jamais un objet pour vous. Car un objet c’est utilisé et cela ne ressent rien, n’éprouve rien.