Le collègue (suite et fin ) chap 8

Par Sarah79 le 6 décembre 2021 1
Dans Fantasmes candaulistes

Tony proposa un dernier verre à Sarah mais Sarah confia à Tony :
"- Il y avait Steeve à la fenêtre !
- Quoi , Qui ?
- J’ai cru reconnaître STeeve ! ton collègue du bar ...
- merde ! t’es sûre ? Ils nous auraient suivis, lui et sa copine ?
- je ne sais pas, elle je ne l’ai pas vue, mais lui je l’ai reconnu tout de suite ! C’est très embarrassant, j’espère au moins, si c’était lui, qu’il saura être discret !
- Putain ! c’est la merde, allons voir dans toutes les salles s’il y est encore !"
Main dans la main, les amants s’approchaient timidement des back - rooms pour tenter d’y trouver le voyeur mais en vain.
Un dernier verre pris au bar, les deux amants marchaient dans les rues de Paris, fatigués mais détendus comme jamais en direction de l’hôtel.
"- Tu sais ne t’inquiètes pas pour lui, si c’était vraiment Steeve, il ne se ventera pas de fréquenter lui aussi ce genre d’endroit, il est discret au boulot, en revanche, je suis dégoûté qu’il t’ai vue nue, dans cette posture avantageuse, il a bien dû en profiter le salaud !
- Oui mais il n’est pas resté longtemps je crois... Je ne vais plus savoir où me mettre demain soir "
Un peu soucieux mais ne voulant pas gâcher cette belle soirée, Sarah et Tony rentraient à l’hôtel.
Tony s’endormit très vite, Sarah n’y arrivait pas , perdue dans ses pensées, elle n’avait pas pu avoir d’orgasme à cause du collègue de Tony qui les avait surpris, elle était donc frustrée, un peu énervée, se demandait pourquoi il avait tout gâché cet imbécile, l’avait il fait exprès ? Etait il venu avec sa compagne, les avaient - ils suivis ?
Autant de questions sans réponse.
Elle se mit alors à repenser à le scène vécue dans le club, excitée avec touts ces images érotiques dans la tête, elle se perdit dans ses rêveries en prenant la place de la brune au string rose pour enfin s’endormir à son tour.

La lumière du jour réveilla Sarah qui n’avait pas complètement fermé le rideau la veille au soir, elle sentit un rayon de lumière sur son visage, elle se dit que la journée allait être belle, ensoleillée, avec Tony elle pourrait prendre le petit déjeuner à la terrasse de l’hôtel.
Elle s’étira de tout son corps tel un chat, et pris une longue douche qui la réveilla doucement.
Tony dormait encore, elle ne le réveilla pas, elle se préparait minutieusement pour affronter cette belle journée, maquillage, coiffure, tout devait être parfait pour qu’elle se sente bien...
Elle enfila un jean moulant délavé et troué par endroit, un petit haut bleu laissant ses épaules nues, des sandales bleues, attacha ses cheveux en chignon.
Des volutes de parfums arrivaient jusqu’aux narines de Tony qui se réveillait
" -Tu es belle mon amour...Et tu sens drôlement bon ! J’ai vraiment passé une belle soirée hier , mais je ne t’ai pas honorée comme j’aurai dû, tu ne m’en veux pas ? Je tiens à me faire pardonner rapidement... Pardon de t’avoir embarquée là dedans .. Tu regrettes peut être ?
- Je ne t’en veux pas pour le club, j’étais plus que consentante et franchement je ne regrette rien, au contraire, en ce qui concerne le fait de "m’honorer "comme tu dis, tu vas avoir toute la journée pour y penser car en attendant c’est balade et shoooooppiiiiiiiiing !!! "
Ils se mirent à rire ensemble en se chatouillant, Tony prit une douche et enfila un tee shirt, des basket et un jean.
Ils prirent un copieux petit déjeuner à la terrasse de l’hôtel, un endroit très agréable bordé de verdure, en arrière cour, ce qui était assez rare dans Paris.

La journée fût très agréable, sous un soleil radieux, Sarah ne pensait à rien, elle fît quelques achats mais sans faire de folie , Ils prirent même le temps de flâner dans les parcs parisiens, de manger une glace, la journée était gaie, pleine de rires.
Ils ne parlèrent pas trop de la soirée à venir, un peu gênés par la situation tous les deux.
Mais l’heure fatidique arrivait.
Après avoir récupéré la valise laissée à l’hôtel en consigne, Sarah remis ses escarpins rouges de la veille pour avoir l’air plus" habillée ".
Après quelques sms de confirmation échangés, Sarah et Tony se dirigeaient vers l’appartement d’ Adrien.
Comme Sarah le craignait, ils se retrouvèrent devant un bâtiment de style Haussmannien, dans un beau quartier.
"- Putain il est blindé ton collègue !
- un héritage de ses grand- parents je crois ..."
En montant les étages, Sarah avait le ventre noué et une certaine appréhension, elle décidait d’avoir l’air détaché et sûre d’elle coûte que coûte.
Steeve, tel un hôte royal les accueillit avec bruit et un grand sourire aux lèvres, leur présentant ses amis .
Sarah parcourait l’appartement des yeux, il était plutôt grand pour un appartement parisien.il possédait un grand balcon, certains y fumaient déjà, d’autres discutaient debout devant la cuisine,
elle reconnût la belle jeune femme blonde de la veille ( qui s’appelait Virginie) assise sur le canapé, sirotant un mojito, avec un groupe de filles.
Elle décidait alors de se mêler au groupe pour ne pas avoir à affronter Adrien et laisser Tony le sonder un peu.
Les discussions féminines tournaient autour de la mode haute couture et chaussures de créateurs , ce qui agaçait toujours Sarah qui n’aimait surtout pas que l’on affiche sa condition sociétale.
Elle se sentit vite à part dans ce groupe de jeunes parisiennes très sûres d’elles et faisant le maximum pour avoir l’air branché quoiqu’il arrive.
Elle regardait Tony qui discutait avec un groupe de motards, visiblement, à en croire leurs tenues, croisant le regard de Sarah... Il lui fît un clin d’oeil.
Sarah s’ennuyait à mourir, elle bût plusieurs verres de mojitos d’affilé pour se détendre, cette atmosphère l’étouffait.
Elle décidait de se rendre aux toilettes, en demandant à Virginie où elles se trouvaient, il fallait traverser la chambre.
Sarah traversa une vaste "suite parentale", avec un lit gigantesque au milieu, une cheminée ancienne habillait un des murs, les moulures au plafond , le lustre en cristal et le parquet au sol marquaient la signature d’un style vraiment très parisien qui avait son charme.
Du côté gauche de la pièce se trouvait une porte, elle crût d’abord que c’était les toilettes mais elle tomba sur un magnifique dressing, uniquement rempli de chemises d’hommes, de costumes, de chaussures minutieusement rangées.
Les toilettes étaient de l’autre côté dans une très belle salle de bain munie d’une cabine de douche et d’une baignoire, un grand miroir et une double vasque, le tout très moderne et design dans des tons gris, noirs et blancs.
Sarah aimait ce genre d’ endroits, elle trouvait la décoration sobre et harmonieuse, des appartements comme on en voyait dans les films.
En voulant revenir sur ses pas elle se mit à sursauter car Steeve était entré dans la chambre, il referma la porte derrière lui en lui barrant le passage , Sarah fût gênée car l’homme se rapprochait de plus en plus pour lui chuchoter à l’oreille :
" -Je n’aurai jamais cru ça de toi petite coquine !" Sarah devint rouge écarlate mais restait sur la défensive :
" -heuuu, si tu veux parler d’hier soir, disons que je n’ai pas de compte à te rendre, la petite bourgeoise provinciale qui fréquente les clubs libertins, ça t’étonnes ? Moi en revanche je ne suis pas surprise de t’y avoir vu !
- Ne sois pas si amère ! Je suis un habitué, les proprios sont des amis. Que de coïncidences hier soir ! ! je te promets que je ne savais vraiment pas que vous seriez à L ’Eros hier soir, j’étais vraiment à mille lieux de l’imaginer même !"
- Virginie nous a vus elle aussi ?
- Non, elle a dû rentrer tôt hier soir.
- ok, soyons donc discrets sur le sujet, et restons en là, si tu veux bien, maintenant pousse toi, je veux revenir dans le salon "
Pas avant de m’avoir avoué que tu as aimé ça, et encore plus quand tu savais que des hommes te regardaient, j’ai beaucoup pensé à toi cette nuit tu sais... "
Il mit sa main sur son sein gauche et l’empoigna, il approcha sa bouche de celle de Sarah. Elle eût le temps de sentir son érection contre sa jambe.
Elle le repoussa violemment pour ouvrir la porte et se retrouver sur le balcon pour prendre l’air, Tony était accompagné de Virginie et d’une de ses copines, elles gloussaient et faisaient beaucoup de gestes, elles semblaient affolées comme des mouches en pleine canicule autour de lui.
Elles buvaient les paroles de Tony et riaient à tout bout de champ.
Sarah vint marquer son territoire de "chasse gardée" en attrapant Tony par la taille et en l’embrassant dans le cou, les 2 filles finirent par trouver une excuse pour s’éclipser plus loin.
" -Viens , on se barre, ça pue le fric et les gens trop guindés ici...
" Vraiment ? Tu dis ça sérieusement, tu veux rentrer ? J’appelle un taxi de suite si tu veux, mais ce serait déplacé de ne pas rester au moins jusqu’au gâteau d’anniversaire...
" Oui tu as raison...Je vais boire encore un verre ou deux, j’arriverai peut être à être dans l’ambiance !"
Après 3 mojitos , une part de gâteau et deux coupes de Champagne, Sarah finit par se sentir plus à l’aise, elle se mit à rire avec les convives mais sans une certaine ironie cachée, même saoule, elle trouvait ces gens froids, inintéressants et cons, mais elle finit par s’en moquer et s’en amuser. elle finit même par se rapprocher de Steeve qui devenait drôle et intéressant.
Il avait souffler ses bougies en regardant Sarah droit dans les yeux, elle comprit de suite ce qu’il voulait lui dire, mais elle détourna les yeux.
Les amis de Steeve et de Virginie partirent un à un, ils se retrouvèrent à quatre, Virginie commençant à bailler et prétexter un fatigue irréversible si elle n’allait pas se coucher dans la minute.
Adrien proposa un dernier thé ou café , puis annonça à Tony et Sarah qu’il leur laissait la chambre et que Virginie et lui prendraient le canapé. Il alla prendre une douche rapidement.
Sarah et Virginie en profitèrent pour déplier le canapé et préparer le lit avec des draps propres, Adrien revint dans le salon vêtu d’un simple peignoir de bain blanc, il prépara les boissons chaudes. Une fois le thé pris par les convives et que chacun ait pris ses aises, Tony fût dérangé par la sonnerie de son téléphone.
Sa soeur avait un problème de voiture, elle n’était pas très loin, Tony dû s’y rendre rapidement pour la rassurer et appeler un Uber ou un taxi.
Après avoir souhaité une bonne nuit à Virginie et Steeve, Sarah en profita pour prendre une douche elle aussi, et ainsi désaoûler un peu car elle se sentait un peu "trop "bien. La douche fût raffraîchissante mais les effets de l’alcool toujours présents. Elle enfila une nuisette noire et se blottit dans les draps du lit en allumant machinalement la télévision en zappant les programmes de la nuit peu intéressants.
C’est sans en croire ses oreilles qu’elle fût surprise par des cris de femme dans le salon quelques instants plus tard, le collègue et sa "Virginie" baisaient sans honte, très bruyamment ! ...
Elle crût d’abord à une blague, mais en regardant par la serrure de la porte, elle vit la femme nue de dos sur le clic clac déplié, prise en levrette et gémissant ..
" Oui vas y Steeeeve.... Baise- moi , c’est bon , OUIIIIII !!!!

1 commentaire

Le collègue (suite et fin ) chap 8

Par didou60 le 15 décembre 2021

et bien j’avoue que cette histoire est bien excitante et à suspense !! la suiteee