Le collègue (suite et fin ) chap 9

Par Sarah79 le 6 décembre 2021
Dans Fantasmes candaulistes

Sarah regardait la scène dans le petit trou de serrure sans pouvoir vraiment tout voir, elle avait envie de s’enfuir, la situation était gênante mais aussi très provocante, elle savait que les deux amants le faisaient exprès et qu’en plus, Tony pouvait revenir à tout instant.
Adrien voulait rendre Sarah jalouse.
justement la sonnette retentit, Virginie enfila un peignoir en satin rose et allait ouvrir la porte.
Tony s’excusa pour le dérangement mais rassurait tout le monde en disant que tout était arrangé.
Sarah en profitait pour ouvrir la porte de sa chambre, elle trouva Steeve sous les draps qui la regardait avec un sourire provocateur, les mains derrière la tête , le drap étiré bien droit au niveau d e son entrejambe.
Virginie avait les seins quasiment sous le nez de Tony, le regardant d’un air, lui aussi provocateur , elle était chaude comme la braise et se serait bien tapée les 2 hommes présents dans le salon à cet instant à en croire son comportement.
Sarah intervint, oubliant qu’elle était en nuisette sexy noire, et vint prendre la main de Tony et l’embrasser...
" Viens allons nous coucher, laissons les jeunes amoureux tranquilles, ils étaient bien partis avant que tu n’arrives..."
Une fois la porte refermée et seuls dans la chambre, Sarah raconta la scène à Tony qui semblait ne pas être choqué...
Mais Sarah, elle , était énervée par la situation et la non-réaction de son homme.
"- S’il croit qu’il nous a invité pour nous piéger dans ses plans à quatre, c’est mal barré, mais nous aussi on peut faire beaucoup de bruit, s’il veut jouer à ce petit jeu...
J’ai envie de partir ça devient vraiment glauque ici...Mais je suis crevée..."
- Demain on part à la première heure, j’inventerai un truc ne t’inquiète pas...En attendant tu es vraiment très belle dans cette nuisette noire, je bande depuis tout à l’heure !"
Tony et Sarah firent l’amour violemment, la tête de lit claquait contre le mur de la chambre et cela amusait Sarah de pouvoir se venger de Steeve qui la provoquait sans arrêt.. Dans la pénombre elle cru voir une ombre à travers le trou de serrure de la porte puis de la lumière : pas de doute,velle aimait être vue et s’exhiber pendant l’acte sexuel, elle jouit profondément sans lâcher du regard le trou de la serrure. FinalemenT elle espérait un peu que Steeve la voit et l’entende.
Elle s’endormit en fantasmant sur les deux hommes présents dans l’appartement, elle se mît même à rêver quE Steeve viendrait les rejoindre dans le lit et qu’ils baiseraient à trois toute la nuit.
Le lendemain ils partirent de bonne heure, Sarah avait été agacée par le comportement de la bimbo se pavanant en culotte et soutien gorge dans l’appartement sous les yeux de Tony qui faisait semblant de ne pas voir la tête plongée dans sa tasse de café.
Adrien s’était montré courtois mais avait eu des regards insistants sur Sarah.
Il lui avait glissé quelques mots dans l’oreille, lui promettant de ne pas en rester là avec elle.
Dans le train du retour, Sarah pensait à lui, quelque chose l’attirait, elle ne l’avoua pas à TONY...
Après un tel week end tumultueux, Sarah et Tony reprirent le quotidien entre boulot, transport en commun, rendez vous divers, école et garderie... Mais ils échangèrent toujours des textos romantiques , ils restaient connectés quoi qu’il arrive, leur relation était fusionnelle, passionnée…
Les soirs de semaine un peu tristes parfois, crevés, il n’avaient même pas eu le temps de débrieffer cette belle soirée et se dire ce qu’ils avaient aimé ou pas, ce qu’ils voulaient recommencer ou découvrir.
Puis, Un jour Sarah fût interpellée par un texto étrange, alors qu’elle était au travail reçu par un numéro inconnu :
" Je bande comme un taureau quand je pense à toi ! Quand je baise ma copine, je pense à toi, quand je me masturbe, je pense à toi...Je sais que tu aimerais te faire baisée par deux hommes en même temps, qu’est ce que tu attends pour demander ?"
Sarah était intriguée mais pensa à une blague de la part de Tony, mais elle comprit vite qu’il s’agissait en fait du collègue peu scrupuleux qui avait réussi à avoir son numéro de portable.
Elle ne répondit pas, mais recevait régulièrement des messages de ce genres et des propositions indécentes.
Un soir, en fouillant dans les message de son mari, elle s’aperçut que Tony aussi en recevait, mais cette fois ci les messages n’étaient pas anonymes, ils venaient de Virginie . Très explicitement les messages parlaient de sexe, de plan à trois etc...Elle exhibait même ses seins en selfie..Le dernier message disait ceci :
" J’ai tellement craqué sur toi l’autre soir, tu es tellement mignon, ET BLA BLA BLA, et Steeve il baise bien mais j’aimerai voir ce que ça donne avec toi, et bla bla bla...Et je veux ton sexe dans ma bouche...Tu les trouve beaux mes seins ?...."
Folle de rage Sarah demanda des explications à Tony en lui jetant le téléphone en pleine figure :
" Tu te fout de ma gueule !! tu te tapes cette pétasse !!!
- calme toi, je n’ai pas effacé les messages pour que tu les vois justement et j’allais t’en parler, il se trouve qu’elle m’a coincé dans le bureau, limite à genou à vouloir me sucer, c’est une nympho, j’en sais rien, mais je l’ai jetée ,et je lui ai même envoyé un avertissement pour ça...On va sûrement la renvoyer...Steeve a aussi eu des problèmes car ils ont été surpris à baiser sur son bureau..."
Sarah était à la fois folle de rage et triste, mais aussi soulagée, elle avait pensé un instant que son mari la trompait et elle savait que si cela avait été le cas, il n’y aurait pas eu d’issue, elle ne pouvait tolérer l’adultère et la trahison...
Un peu par vengeance elle montra les sms de "l’inconnu" qu’elle recevait depuis des semaines, au tour de Tony d’être furieux.
" C’est une blague ? et toi tu ne m’as rien dit ?
- je n’en voyais pas l’intérêt, et puis je ne sais pas qui c’est !"
Toute la soirée la jalousie avait pris le dessus, la discussion s’était arrêtée nette, refroidis un peu tous les deux par leurs propres jeux, ils se posèrent beaucoup de questions chacun de leur côté cette nuit là, Sarah aimait jouer, son fantasme , elle ne savait plus si elle voulait le réaliser, et elle ne voulait pas d’échangisme , elle était trop jalouse et ne supportait pas qu’une femme touche son mari ou qu’il la touche, c’est très paradoxal mais c’est ainsi, et Tony n’en souffrait pas d’ailleurs car ils avaient les mêmes fantasmes, mais ils n’étaient visiblement pas encore prêts !

Elle pensa que tout cela n’avait aucun sens, que leurs petits jeux libertins les menaient doucement vers quelque chose de malsain, et peut être que Steeve et Virginie avaient diaboliquement tout manigancer depuis le début ?
Les jours suivants, Steeve continuait à lui envoyer des sextos mais en signant ses messages cette fois.
Tony les avait tous lu et n’avait pas l’air choqué, ça l’excitait même…Le jeu n’était pas fini, il commençait !
Dernier texto reçu :
" un "resto - baise" ce soir ?"
Tony et Sarah finirent par dire oui
Sarah répondit « JAMAIS SANS MON HOMME »
Réponse de Steeve : OK pour moi, j’ai de l’expérience à trois ;)
Les sextos se faisaient nombreux, une date avait été choisie…Sarah et Tny n’en revenaient pas ils allaient peut être réaliser leur fantasme le plus fou.
C’était tant mieux pour Sarah, c’était ce qu’elle recherchait.
Steeve était excité lui aussi, plus habitué mais il souhaitait vraiment découvrir ce que Sarah avait de si particulier qui l’avait envoûté et charmé le premier soir où il l’a vue. Il lui demandait par textos de lui en dévoiler un peu plus chaque jour jusqu’à la date fatidique, il voulait une photo de ses seins nus, de ses fesses, de son sexe…
Quand il recevait les photos, toutes en noir et blanc et avec une certaine classe , elles paraissaient artistiques même, l’éclairage et les décors avaient été finement choisis …Sarah savait se faire désirer et Tony mettre sa belle en valeur.
C’est dans un très bon et beau restaurant que les trois protagonistes se donnèrent rendez-vous …
Apéritif au bar, SARAH était plus belle que jamais, elle avait une robe courte, croisée devant de couleur vert bouteille en velours, elle avait mis des bas à large dentelle noire, des escarpins, une lingerie noire en dentelle , elle avait bouclé ses cheveux légèrement et mis un rouge à lèvres rouge , son regard était langoureusement habillé de noir également.
Après un ou deux verres, des discussions banales, la chaleur commençait à monter et Steeve proposa de les emmener au club après dîner…
Dans le club, mêmes couloirs étroits, même ambiance, même éclairage, mais cette fois ci Sarah était très à l’aise, elle se sentais bien, et savait que l’opportunité était là …C’est maintenant ou jamais se dit – elle…

Soyez le premier à commenter cette contribution