Le plaisir

Par Lilie13 le 1er avril 2021 5
Dans Questions et conseils candaulistes

Il est difficile de demander une vérité, car il semble exister autant de candaulismes que de candaulistes..
Mais restant persuadée ne pas pouvoir prendre plus de plaisir avec d’autres qu’avec mon homme, même si ceux ci sont mieux montés, et/ou même si la situation est excitante, j’ai en moi ce sentiment diffus qui me fait chercher ce plaisir supposé plus intense qu’avec lui. Sentiment qui persiste malgré le fait que mes meilleurs orgasmes je les lui doit et que mes amants, même doués et bien montés, ont généré chez moi un plaisir lié à la situation et la complicité avec mon homme, bref plus cérébral qu’autre chose.
Que pensez vous de tout ça ?
Merci :)

5 commentaires

Le plaisir

Par Lilie13 le 7 avril 2021

Marecreation, cet "amant complice" que tu évoques est mon amoureux à qui je confie tout mon conscient et qui révèle l’inconscient qui m’anime parfois malgré moi. Il décèle les choses avant moi, et est le maître de mon plaisir. Dans les faits et dans mes fantasmes. Au risque de passer pour old school et très sages, c’est ainsi que je vois ma sexualité. Cependant, cet "amant complice" dont tu parles peut être aussi compris comme une entité symbolique. A la croisée du moi, du surmoi, du ça, des conscients et inconscients. Mais peut être ai je sur interprétée...

Le plaisir

Par marécréation le 7 avril 2021

Le plaisir, le vrai, celui dont tu parles, dont tu sembles consciente mais que tu n’arrives pas à capter, est à la croisée des chemins de notre inconscient et de la réalité de nos vies. Deux extrêmes que tout oppose et qu’il est si difficile de rapprocher... Tu n’y arriveras pas avec tes amants, ni même avec ton mari, mais plutôt au termes de longues discussions avec un "amant-complice". Il devra avoir ces deux casquettes et tu devras lui faire confiance pour réussir à parler de toi.
L’amant-complice saura dépoussiérer les fantasmes de ton inconscient. Attends-toi à de belles surprises ! Ensuite, tu choisiras avec lui et en conscience l’image que se doit d’afficher pour toi une femme bien dans chacun des cercles plus ou moins proche de son entourage, qu’il s’agisse de ton homme à ton voisinage lointain, en pensant par tes collègues. L’amant-complice, lui ne fait pas parti de ton entourage mais de toi, il t’analyse, te comprend et gère ta libido. C’est son rôle et tu dois le lui faciliter si tu as compris tout l’intérêt d’en avoir un. Il t’apprendra à contrôler ton quotidien plutôt qu’à le subir, et donc à pouvoir mieux profiter de chaque instant.
En d’autre terme, il est la clé de voûte des plaisirs qui t’attirent et que tu cherches aujourd’hui à matérialiser. Ce n’est que mon point de vue et chacun est libre d’avoir le sien...

Le plaisir

Par les coquinous le 5 avril 2021

Moi je jouis autant avec mes amants qu’avec mon mari, mais de façon différente.
Le goût du nouveau, le rappel de mes premiers émois qui se sont passés avec des vieux, être l’objet de leur désir et du plaisir que je lis dans le regard de mon homme quand il me voit abandonnée complètement à ces grands-pères.
Avec eux il n’est question que de plaisirs sexuels où je me lâche totalement, rien à voir avec "l’amour".

Vérité

Par Tony86 le 2 avril 2021

De vérité... il n’y a point, ou alors autant que d’individus, je suis bien d’accord !
Vous avez la chance d’avoir un compagnon qui vous facilite l’accès à d’autres hommes... C’est une liberté, à vous d’en profiter, ou pas. La question de la taille des membres semble subalterne (quoique ma chérie dise toujours qu’elle aime cette sensation d’être "bien remplie", préférant les queues épaisses aux longues...). Concernant le plaisir que vous retirez de ces situations, ou de ces rencontres, c’est vraiment à vous qu’il appartient de savoir quoi en faire, ce qui est important c’est que le plaisir soit là. De notre côté, nous avons choisi de jouir de l’instant, sans trop se perdre en analyse. C’est doute une solution puisque nous récidivons régulièrement, notamment avec le printemps.... qui fait "monter la sève" !
Bien à vous, et bonnes b.... Tony.

Le plaisir

Par Mets fist oh le 1er avril 2021

Belle description de votre ressenti qui est très similaire à celui de ma femme, également très cérébrale et qui plus est sapiosexuelle.